Dernièrement la France restitue à l’Algérie pour fêter son 58ème anniversaire de l'indépendance, les crânes des résistants algériens acquis par des collectionneurs français pendant la colonisation au 19ème siècle conservés au Musée de l'Homme à Paris.
Mais qui se souvient de ce 14 juillet 1953, 14_Juillet_53_.JPGplus d'un an avant l'insurrection armée du FLN en Algérie que la police parisienne attaque la queue du cortège politique et syndical, place de la Nation. Dans son film «Les Balles du 14 juillet 1953», Daniel Kupferstein montre deux anciens policiers qui racontent comment ils ont tiré, intentionnellement et sans sommations. Sept personnes (6 Algériens et un Français, syndicaliste CGT) ont été tuées et une centaine de manifestants ont été blessés et plus de quarante par balles. Un vrai carnage. Cette histoire est quasiment inconnue. Pratiquement personne n’est au courant de son existence. Comme si une page d’histoire avait été déchirée et mise à la poubelle. En France comme en Algérie. Mais c'est que cela devait sans doute faire partie du bilan de la généreuse et fraternelle oeuvre civilisatrice de la colonisation française ....
















Un film de Daniel Kupferstein