Levée progressive du confinement :

Les modalités relatives à la levée progressive du confinement engagée à partir du lundi 11 mai 2020 sont fixées par les textes suivants entrés en vigueur dès leur publication :
- la loi n° 2020-546 du 11 mai 2020 prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions ;
- le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie du covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.
En particulier, des dispositions spécifiques sont applicables au département des Ardennes en raison de son classement en zone rouge au regard de sa situation sanitaire évaluée régulièrement selon trois principaux critères :
1. le nombre de passage aux urgences pour suspicion d'affection au covid-19 ;
2. le taux d'occupation des lits de réanimation par des patients atteints par le covid-19 déterminé au niveau régional ;
3. la capacité de réalisation des tests virologiques dans le département.
Principe général du respect des gestes barrières :
Afin de ralentir la propagation du virus, les gestes barrières et la distanciation physique d’au moins un mètre entre deux personnes, doivent être observés en tout lieu et en toute circonstance.

Rassemblements :

Tout rassemblement réunion ou activité à un titre autre que professionnel sur la voie publique ou dans un lieu public, mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes, est interdit sur l’ensemble du territoire.

Toutes les grandes manifestations estivales doivent être annulées ou reportées après l’été.
Chaque maire est invité à se rapprocher de son sous-préfet d’arrondissement sur le sujet.

Les cérémonies patriotiques et commémoratives peuvent se tenir mais en effectif réduit (moins de 10 personnes), sans public, en évitant la présence des anciens combattants et porte-drapeaux les plus âgés.

Services publics :

Les services publics reprennent progressivement leurs activités d’accueil du public, après avoir privilégié l’accueil téléphonique et les échanges dématérialisés pendant la phase du confinement :
 depuis le 11 mai, la préfecture reçoit à nouveau, uniquement sur rendez-vous, les étrangers concernés par une remise de titre ;
la direction départementale des territoires a également rouvert ses services sur rendezvous ;
Pôle Emploi, à l’issue d’un temps de préparation la semaine du 11 mai, rouvrira sur rendezvous à partir du 18 mai et un accueil sans rendez-vous sera mis en place pour les situations d’urgence (indemnisations et aides) ;
 dans les services d’accueil unique du justiciable au Tribunal judiciaire de Charleville-Mézières et au Tribunal de proximité de Sedan, le rendez-vous est privilégié.

Les usagers sont invités à se protéger avec un masque lorsqu’ils se rendent dans les services publics.

La Poste :

Réouverture progressive de son réseau de proximité dans les Ardennes : 37 bureaux de poste sur les 43 que compte le département sont actuellement rouverts. Le courrier est distribué 6 jours sur 7 (avec un service limité aux objets prioritaires, à la presse et aux recommandés le samedi).

Activités sportives et de plein air :

- lieux de promenade : l’arrêté préfectoral n° 2020/172 du 20 mars 2020 interdisant au public différents lieux de promenade cesse d’être applicable avec le dé-confinement : il est à nouveau possible de fréquenter, dans le respect des gestes barrières, les voies pédestres et cyclables des berges de canaux et cours d’eau, les bases de loisirs, les bois et forêts, les sentiers de randonnées balisés ;
- les parcs et jardins publics doivent néanmoins rester fermés tant que le département des Ardennes est classé en rouge, conformément à l’article 9 du décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 ;
- l’accès aux bois et forêts étant à nouveau autorisé, l’affouage peut à nouveau être pratiqué dans les communes concernées, dans le respect des règles de distanciation ;
- l’accès aux plages, lacs et plans d’eau est interdit ainsi que les activités nautiques et de plaisance. Au cas par cas, et sur la base des propositions formulées par le maire visant à assurer le respect des gestes barrières et règles de distanciation physique, le Préfet peut autoriser leur accès à titre dérogatoire ;

- les activités sportives individuelles de plein air sont autorisées, dans le respect des règles de distanciation physique (vélo, course à pied, golf, etc.) ;
- la pratique du sport dans des lieux couverts n’est pas autorisée, ni les sports collectifs ou de contact. Les piscines et les gymnases doivent rester fermés. Les compétitions sportives ne reprendront pas jusqu’à la fin de la saison ;
- s’agissant d’une activité sportive individuelle de plein air, la pêche en rivière est à nouveau autorisée, dans le respect des règles de distanciation. La pêche dans les lacs et plans d’eau n’est possible que si l’accès en est autorisé par arrêté préfectoral, à la demande du maire, et dans le respect des règles de distanciation.

Le lien suivant sur le site du ministère permet d’avoir accès aux recommandations sanitaires par pratique sportive :
http://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/actualites/article/des-guides-pratiques-post-confinementlies-a-la-reprise-des-activites-physiques

Chasse :

Les activités liées à la chasse peuvent reprendre : l’arrêté préfectoral n° 2020-192 modifiant les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts et précisant les dispositions particulières destinées à limiter les dégâts aux cultures, est échu ce lundi 11 mai, date de fin de la période portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19. Par conséquent, les chasseurs peuvent de nouveau assurer un agrainage de dissuasion, sans restriction particulière autre que celles fixées par le schéma départemental de gestion cynégétique. Ils peuvent également assurer la mise en place de clôture pour protéger les cultures des dégâts de gibier, sans nécessité d’autorisation préalable de l’administration.

Bien qu’actuellement, aucune chasse ne soit ouverte, et ce jusqu’au 1er juin 2020, limitant de fait la circulation et le regroupement des chasseurs, il est rappelé que lorsque celle-ci reprendra, elle devra se faire dans le respect des gestes barrières et de règles de distanciation physique, et ne devra pas occasionner de rassemblements de plus de 10 personnes, interdits jusqu’à nouvel ordre.

À partir du 15 mai 2020, la vénerie sous terre aux blaireaux sera ouverte. Cette pratique de chasse, qui est à l’accoutumée une pratique collective, ne pourra se faire que dans le respect des nouvelles dispositions sanitaires : respect des gestes barrières, des règles de distanciation physique et rassemblements limités à 10 personnes.

Enfin, l’activité des lieutenants de louveterie peut reprendre tel que prévu dans le code rural à compter du 11 mai.

Etablissements recevant du public :

De nombreux établissements doivent rester fermés à ce stade : salles de spectacles, salles de danse, établissements sportifs couverts, cinémas et théâtres.

Les musées ne peuvent rouvrir que sur autorisation préfectoral, à la demande des maires et sur la base d’une description des mesures mises en place pour assurer la gestion des flux de visiteurs et le respect des gestes barrières.

De même , les parcs zoologiques ne peuvent rouvrir que sur autorisation préfectorale, à la demande des maires et dans le respect des règles sanitaires.

Commerces et marchés :

Tous les commerces peuvent rouvrir à compter du 11 mai, à l’exception des restaurants et des débits de boissons pour lesquels la situation sera réévaluée fin mai, en vue d’une possible réouverture à compter du 2 juin (la vente à emporter et la livraison demeurent possibles pour ces commerces).

Chaque commerce doit s’assurer du respect des règles sanitaires, en limitant le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin, en organisant les flux et en faisant respecter la distance minimale d’un mètre. Le port du masque est recommandé pour les personnels et les clients lorsque les mesures de distanciation physique ne peuvent être garanties. Un commerçant peut subordonner l’accès de son magasin au port du masque. Des consignes sanitaires à respecter ont été élaborées par la DDCSPP et diffusées via les chambres consulaires pour les commerces de proximité, les grandes et moyennes surfaces, la vente à emporter et la vente à domicile.

De la même manière, les règles sanitaires imposées aux marchés pendant la période de confinement doivent continuer à s’appliquer (limitation du nombre d’étals et barriérage pour pouvoir respecter les règles de distanciation et gérer les flux de personnes). Tous les marchés peuvent rouvrir, mais pour les marchés comptant habituellement plus de 20 étals, les maires concernés sont invités à contacter leur sous-préfet d’arrondissement, afin d’envisager les modalités de réouverture. Si les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas garanties, le marché pourra être interdit par arrêté préfectoral.

Déplacements et transports :

Les transports urbains et les transports ferroviaires reprennent progressivement leur trafic normal à partir du 11 mai, mais avec le respect des gestes barrières (un siège sur deux condamné, gestion des flux de voyageurs, marquages au sol, etc.). La SNCF prévoit une reprise à compter du 11 mai à hauteur de 63 % de son trafic TER dans les Ardennes. En revanche, les transits inter-régionaux resteront limités, avec une offre de transports réduite.

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, ainsi que dans les taxis et les VTC qui ne sont pas équipés de protection en plexiglas.

Les déplacements à plus de 100 km du domicile ne sont possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel, qui doit pouvoir être justifié par une attestation en cas de contrôle. Le modèle de cette nouvelle attestation est téléchargeable sur le site du ministère de l’intérieur et sur le site de la préfecture.

Pour les déplacements urbains, l’usage du vélo est encouragé : plusieurs communes ont aménagé de nouvelles pistes cyclables à cet effet. Le ministère de la transition écologique et solidaire met en place un plan de 20 millions d’euros pour faciliter la pratique du vélo.

Les transports scolaires assurés par le conseil régional et la communauté d’agglomération d’Ardenne métropole reprendront normalement à partir du 14 mai, sur la base des circuits et horaires habituels.