* Certains patients, présents dans la base de données hospitalières à un moment donné, sont retirés de la base de données par les établissements de santé lorsque le résultat biologique du patient est négatif par rapport au Covid-19. Ceci peut expliquer des cumuls qui diminuent d’un jour à l’autre.

Application des mesures de confinement
Le plan d'urgence sanitaire est prolongé jusqu'au 24 juillet prochain.

Pharmacies d’officine
L’arrêté du 26 avril 2020 autorise désormais la vente des masques « grand public » dans les pharmacies. Dès le 4 mai, il sera possible de se procurer des masques en tissu, jetables ou lavables dans les officines. Toutefois, les FFP2 et les chirurgicaux restent réservés aux personnels de santé.
Depuis ce jour, les masques sont également disponibles à la vente dans les grandes enseignes de distribution ainsi que chez les buralistes.

Éducation Nationale
Les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités sont fermés. Dans les Ardennes, 22 écoles, 5 collèges, 19 crèches et 2 centres de loisirs restent mobilisés, avec un accompagnement extrascolaire mis en place par les communes et EPCI concernés. L’accueil a été élargi aux enfants des personnels de La Poste et des structures d’hébergement social.

Engager la reprise progressive des écoles et des établissements scolaires - Les modalités de mise en œuvre dans les Ardennes :

En termes de calendrier, deux journées de pré-rentrée sont prévues pour les équipes pédagogiques et les autres agents afin de faciliter la réorganisation des locaux scolaires en lien avec les collectivités territoriales de rattachement, et afin de préparer dans de bonnes conditions la rentrée effective des élèves qui s’effectuera de manière échelonnée selon le calendrier suivant :
- Lundi 11 et mardi 12 mai : pré-rentrée des équipes du premier degré
- Jeudi 14 mai : rentrée des grandes sections de maternelle, CP, CM2, enfants des professions prioritaires pour la gestion de la crise sanitaire, et fratries
- Lundi 18 mai : rentrée des CE1, CE2 et CM1
- Mardi 19 mai : rentrée des petites et moyennes sections de maternelle

Les modalités précises d’organisation seront définies au niveau de chaque école, en fonction de la configuration des locaux : les directeurs d’école et les inspecteurs de l’Education nationale, en lien avec les sous-préfets d’arrondissement, prendront l’attache des collectivités locales de rattachement pour définir avec elles ces modalités d’organisation, et élaborer leur plan de reprise.

Afin d’aider les acteurs locaux, le protocole sanitaire élaboré par le ministère de l’Education nationale fournit des recommandations sur l’application des gestes barrières (lavage des mains, port du masque, ventilation des locaux), la limitation du brassage des élèves, le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels, l’accueil des élèves, l’aménagement des classes, la gestion des déplacements et des temps de récréation et de restauration.

Afin de faciliter la reprise, et après validation par la collectivité locale de rattachement, un questionnaire sera adressé par chaque directeur d’école à tous les parents d’élèves pour connaître leurs intentions quant à la présence effective de leur(s) enfant(s) à l’école à compter du 14 mai.

Le ministère de l’Education nationale mettra à disposition de ses agents en contact direct avec les élèves des masques grand public, ainsi que du gel hydro-alcoolique. En leur qualité d’employeur, il appartient aux collectivités locales de doter en masques leurs agents. Les communes ou syndicats en difficulté sur ce point sont invitées à prendre contact avec la préfecture avant le 11 mai (prefcoronavirus@ardennes.gouv.fr

Entreprises
La Direction Générale du Travail actualise le site « Questions-réponses » pour les absences au travail liées aux enfants sans école, la suppression du délai de carence, les salariés en contact avec le public, etc. Les entreprises sont encouragées à privilégier le télétravail, mais les activités ne pouvant être télétravaillées ont vocation à se poursuivre, lorsque des aménagements sont possibles pour assurer le respect des gestes barrières.
Afin de pallier les difficultés de trésorerie des entreprises dont l’activité est impactée par l’épidémie de Coronavirus, Bpifrance déploie des mesures à destination des TPE, PME et ETI.
Le numéro vert 0 969 370 240 et le site internet de Bpifrance permettent aux dirigeants d’entreprise d’être informés. Afin d’accompagner les entreprises dans leur reprise d’activité, Ardennes Santé Travail a renforcé son planning de suivi des salariés et poursuit les conseils aux entreprises.
Le réseau des URSSAF publie une nouvelle note sur les mesures exceptionnelles mises en œuvre pour accompagner les entreprises.

Mesures à mettre en œuvre par les entreprises et les associations dans le cadre du déconfinement à compter du 11 mai 2020.
Le ministère du Travail publie ce jour un protocole national de déconfinement pour aider et accompagner les entreprises et les associations, quelles que soient leur taille, leur activité et leur situation géographique, à reprendre leur activité tout en assurant la protection de la santé de leurs salariés grâce à des règles universelles. Ce protocole précise la doctrine générale de protection collective que les employeurs du secteur privé doivent mettre en place. Il vient en complément des guides métiers déjà disponibles sur le site du ministère du Travail et élaborés en partenariat avec les fédérations professionnelles et les partenaires sociaux.