Image6.jpg"Depuis début mai la menace allemande se faisait plus précise. On pouvait craindre le pire, et le pire est arrivé. … Et ce 10 mai, ça y est ! les troupes allemandes massées sur la frontière ont déferlé sur la pauvre Belgique …. Tout à l'heure les avions sont passés très bas, on a entendu des explosions ...Il paraIt qu'ils ont bombardé Vireux … Le magasin de meubles Chez Delahaut est complètement détruit, une autre bombe est tombée à l'entrée de la rue de l'Egalité. Il paraît qu'il y a des morts sous les gravats. À la Malterie les bombes sont aussi tombées mais à côtè. Une bombe est tombée devant chez Monsieur Duchêne. c'est tombé aussi chez Lesec, la maison est entièrement détruite…. Alors, courbant l'échine, on accélère les preparatifs du départ, la mort dans l'âme, car il va falloir tout abandonner! Depuis plusieurs jours, nous ne faisons plus de vrais repas… il n'y a plus de pain à Vireux et le coeur n'y est pas. Ma mère tue des poulets et ouvre ses bocaux de fruits et de légumes, Samedi 11 mai 1940, Un voisin vient nous avertir : Ça y est, l'ordre d'evacuation est arrivé à la mairie! "
" ... Samedi 11 mai 1940. Ça y est l'Ordre d'évacuation est arrivé à la mairie. Quand faut-il partir ? Où est le train qui doit nous emmenez ? … le départ est immédiat … et de train, il n`y en a pas… C'est que les Stukas ont manqué Vireux, ils l'ont réussi à Haybes, et les voies sont détruites. Quant aux camions ! … Ordre donc été donné d'évacuer par nos propres moyens … (revoir articles sur le même thème publiés par André Majewski sur VRG au mois de mai 2014)