Application des mesures de confinement
Le Premier ministre a annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 15 avril au moins. La première des règles, la plus simple, celle qui sauve des vies c’est : « Restez chez vous ». Le confinement n’est efficace que s’il est respecté, chacun doit se sentir concerné et être acteur de la lutte contre le virus.

Centres de consultation COVID-19
Afin d’éviter d’engorger les urgences et de surcharger les cabinets des généralistes, 4 centres de consultation COVID-19 ont été mis en place à Charleville, Sedan, Rethel et Vouziers : les patients présentant des symptômes du coronavirus sont orientés, soit après une téléconsultation, soit après un appel téléphonique, par le médecin traitant ou le centre 15 vers ces centres où la consultation est effectuée par un médecin généraliste. Des prélèvements en vue d’un dépistage y sont également effectués, mais uniquement sur prescription médicale. Ces centres sont ouverts 7 jours sur 7, de 8h00 à 20h00.
Un 5ème centre de consultation ouvrira ses portes à Givet mardi 7 avril.

Attribution des matériels de protection
10 000 litres de solution hydroalcoolique ont été distribués aux centres hospitaliers, aux centres de consultation COVID-19, aux professionnels de santé via les pharmacies, aux Ehpad, aux centres médicaux sociaux, aux structures intervenant à domicile, aux collectivités territoriales et aux services de l’État. S’agissant des masques, les services de l’État (préfecture et ARS), en lien avec le conseil départemental, veillent à l’approvisionnement régulier des professionnels de santé et des établissements médico-sociaux, selon les modalités suivantes :
- les professionnels libéraux de santé (médecins, infirmiers, dentistes, kinés et sage-femmes) peuvent se réapprovisionner auprès de leur officine de pharmacie de rattachement. Afin d’éviter toute pénurie, une distribution ponctuelle complémentaire peut être assurée par la préfecture et les souspréfectures ;
- les établissements hospitaliers publics et privés sont régulièrement réapprovisionnés par le stock géré par l’ARS au niveau du CH Manchester ;
- les établissements médico-sociaux et le secteur de l’assistance à domicile sont régulièrement réapprovisionnés par le stock géré par le Conseil départemental et l’ARS au niveau de l’hôtel du département.
Les professionnels de santé libéraux et hospitaliers, établissements de santé, établissements médicosociaux, laboratoires de biologie des Ardennes disposent, pour toute question relative aux mesures à mettre en œuvre dans le cadre de la gestion de la crise liée au COVID-19, d’une adresse électronique dédiée à la délégation territoriale des Ardennes : ARS-GRANDEST-DT08-COVID19@ars.sante.fr

Entreprises
Plusieurs guides et/ou fiches ont été diffusées par le Gouvernement pour préciser les recommandations visant à mettre en place les gestes barrières par secteur professionnel.
Sur la base de ces recommandations, le Préfet appelle au dialogue social au sein de chaque entreprise pour instaurer les modalités d’organisation du travail permettant la poursuite ou la reprise de l’activité.

Travaux agricoles
L’ANSES vient de rendre public son avis sur les risques liés à l’épandage de boues d’épuration urbaines durant l’épidémie de COVID-19 :
- les boues de stations de traitement des eaux usées ayant fait l’objet d’un traitement d’hygiénisation (tel que le compostage, le séchage thermique, la méthanisation, etc.) peuvent continuer à être épandues sans restriction, dans le respect de la réglementation en vigueur ;
- les boues non hygiénisées et extraites après le 24 mars 2020 devront être stockées puis réorientées vers une filière d’hygiénisation ou d’incinération en fonction des possibilités ou vers les filières alternatives prévues dans les plans d’épandage. En revanche, l’épandage des boues extraites avant cette date peut se poursuivre, dans le respect de la réglementation en vigueur.

La Poste
La distribution du courrier est actuellement limitée aux mercredi, jeudi et vendredi.
La Poste prévoit une réouverture progressive de ses bureaux et agences.