Des voix discordantes se font entendre, celles de Bruno Lemaire ou François Bayrou, d'élus de région, favorables au report…insuffisantes pour un Jupiter affaibli face aux petits dieux de l’Olympe. Dans les communes rurales, élus, candidats, se seraient volontiers passés de devoir organiser un scrutin dans ces conditions et nul ne pense que la démocratie aurait eu à souffrir d’un report considéré comme une mesure de bon sens et la simple application du principe de précaution. Ici, on s’inquiète d’exposer quelques personnes, dans les fiefs des grands élus et les états-majors des partis on communique sur l’interdiction des rassemblements de plus de 100, voire 50, individus, mais on fait monter en première ligne la chair à élection.

N.B : en la circonstance, il est prioritaire de rappeler aux assesseurs qui l'ignoreraient que les électeurs peuvent voter avec un bulletin apporté.