Cette découverte survient alors que les jardiniers communaux ont crée et entretiennent soigneusement plusieurs petits potagers ouverts aux habitants et aux hôtes de passage du château de Jules de Hierges, qui peuvent emporter un légume ou un fruit de leur choix. Riante et généreuse idée, desservie par la razzia exercée par un maraudeur sévissant entre chien et loup. La citrouille arboricole serait-elle, en la circonstance, la ruse inventée par ce grand jardinier qu’est la nature pour soustraire la plante coureuse devenue grimpeuse à un rat de jardin insatiable ?

le-potager-extraordinaire-de-la-mothe-achard.jpg
Chêne à cucurbitacées de la Mothe-Achard (Vendée)