Où l'on voit des tirs tendus à bout portant… des violences policières gratuites , que les autorités hier comme aujourd'hui tentent de justifier… On ne tirera aucune leçon de l'histoire tant que l'on fermera les yeux sur les fautes commises par le passé. (colonisation, décolonisation, fusillés pour l'exemple d'une guerre immonde au seul motif d'enrichir les industriels qui aujourd'hui brillent par leurs prises scandaleuses de dividende, provoquent et les délocalisations et le chômage de masse)
Ces mêmes gens refusant de dénoncer les abus de violences sont les mêmes qui acceptent la répression sanglante et disproportionnée de l'armée Israélienne face à des enfants palestiniens. Les gouvernements bourgeois combattent les pauvres mais pas la pauvreté et qu'importe les enfants noyés en Méditerranée!
Si les deux catastrophes de Tchernobyl en 86 et Fukushima dernièrement, confirmèrent les craintes des anti nucléaires, cela ne semble pas émouvoir nos chers élus locaux qui aujourd'hui réclament un EPR dont la technologie douteuse, sera obsolète si un jour il s'installe à Chooz. Rares sont ceux qui étant favorables au nucléaire, passent leur retraite, vivent ou achètent une maison, près d'une centrale….On a toujours pas de solution pour les déchets nucléaires, on ne sait toujours pas démanteler le coeur d'une centrale nucléaire, mais certains ne voient que le profit électoral qu'ils pourraient en tirer...Qu'importe le danger tant que le champagne coule à flot dans les belles assemblées.
Un monde sans solidarité, c'est un monde sans sécurité!