Devant l'église, il y a pourtant quelques dizaines de manifestants vêtus de leur signe de ralliement, qui tapent du pied dans la froidure normande.
Le grand débat ne les satisfait pas, mais ils profitent calmement des caméras de télévisions, de micros tendus des radios pour le dire.
Ils ne sont pas les seuls à exprimer leur méfiance,voir leur défiance. Dans le grand gymnase du collége, les maires donnent un peu l'impression de faire le service après-vente de Macron.