je suis pour le coup très inquiet si ce que l'on voit en est l'expression. La liberté du choix des sujets à traiter est une chose mais son traitement en est une autre tout aussi importante, sans oublier un équilibre entre les sujets de société choisis qui assure la neutralité de la presse grand public nationale ou régionale. Respectez ces principes, vous serez respectés !
Il n'y a pas de démocratie sans liberté de la presse, dit on, mais quand on sait qu'elle est entre les mains de quelques milliardaires, nous sommes bien en droit de nous demander de quelle liberté on parle?
celle confisquée par la loi dite loi "du secret des affaires" où les lanceurs d'alertes pourront désormais être condamnés par la justice?