2610UB1.JPG
Il a d'abord rendu visite aux services de la préfecture qui depuis peu se sont vus retirer la compétence des cartes grises. Service entièrement informatisé aujourd'hui qui a causé beaucoup de problèmes à sa mise en œuvre. Cette dématérialisation a vu la naissance de sociétés privées vendant leurs services au public pour remplir les formulaires.UB90.JPG
Se rendant ensuite à la prison, place Churchill, il a pu constater les dures conditions de travail des agents pénitentiaires et le manque de moyens accordés à la réinsertion des détenus qui avec un système strictement répressif connait un taux de récidive de plus de 70 % alors qu'en milieu de semi liberté ( pour les détenus les moins "dangereux"encadrés par des associations spécialement formées, le taux de récidive tombe à 30%). Beaucoup de détenus réclame à travailler en prison mais le directeur de l'établissement regrette de ne pouvoir accéder à toutes ces demandes par manque de moyens. A Savoir que: PLUS L ACCUEIL DES DETENUS EST DE BONNE QUALITE, PLUS LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES SERVEILLANTS SONT DE BONNE QUALITE. ( voir article ci-dessous de l'Ardennais du samedi 27 octobre)
UB92.jpg
Ugo Bernalicis en compagnie de notre camarade communiste Romain Petitfils défendant la motion 3 au congrès du PCF réclamant le rapprochement avec les autres composantes de la gauche au lieu du repli identitaire adopté.ubmanesse.jpg
Ugo Bernalicis en compagnie de la candidate Laure Manesse de Reims, représentant la Champagne-Ardennes sur la liste France Insoumise aux prochaines élections européenne.
Avant de tenir sa réunion à nos côtés à la bourse du travail, haut lieu de la gauche ardennaise où Jean- Baptiste Clément, qui défendit la dernière barricade de la commune de Paris en 1871 compositeur du " temps des cerises", organisa le mouvement socialiste des Ardennes, le député France insoumise rendit visite au commissariat de Charleville-Mézières où une fois encore il ne put que constater que le manque de moyens financiers et d'effectif en soulevant un problème inattendu…..La charge de l'augmentation du prix des carburants quand on sait que le parc automobile des forces de l'ordre roule au diesel….Cette hausse des prix devrait elle obliger nos policiers à remonter sur leurs bicyclettes? et de penser à cette information lue dans la presse comme quoi certains effectifs des forces de l'ordre ne seront payés de leurs salaires actuels que début 2019.... UBARDEN99.jpg
Une fois encore, malgré un article sur la prison de Charleville, les journalistes se sont fait très discret sur la présence de notre député France Insoumise en minimisant sa présence et en ignorant sa visite aux services de la préfecture, au commissariat de police. Pas un mot ni aucun représentant de la presse lors de la réunion très riche en informations à la bourse du travail...la liberté de la presse étoufferait elle la liberté d'expression UBardenais1.jpg