A la même époque, la transfrontaliarité se fabriquait déjà au niveau des hautes instances européennes, puisque dant le cadre du premier  plan "Interreg", destiné à venir en aide aux régions industriellement sinistrées, plusieurs millions d'écus ( unité de compte européenne d'alors) furent alloués. Un poste intéressait Vireux-Molhain et donc " Le district de la région de Chooz": la réfectiion de la liaison Treignes Najauge Vireux-Molhain par le Chemin de Fer à Vapeur des Trois Vallées. En Belgique, un superbe musée du rail fut construit et et une plaque remercie l'Europe et le FEDER pour son financement. En France, les infrastructures furent démontées et une zone industrielle vit le jour sur les emprises de l'ancienne ligne de chemin de fer.....Imaginons aujourd'hui le Charlemagne attendant des touristes venus de Belgique en train à vapeur,  qui auraient remonter la Meuse vers Terre Altitude, descendu le fleuve vers Givet ou rester sur place pour visiter la collégiale ou le Mont Vireux. Et maintenant, alors que " les caisses sont vides", il serait question de rouvrir la ligne Givet Dinant....Donc de la reconstruire entièrement..... Intéressante vision d'un New Deal transfrontalier... Autre initiative de cette période bouillonnante qui espérait en une Europe différente de l'actuelle: le circuit des Bornes Frontières. Une petite réalisation locale, sans effet d'annonce et qui a toujours le mérite d'exister.   Pour en revenir à la page huit de la revue Rive de Mag, je laisse au lecteur le calcul de la surface consacrée aux titres et fonctions des participants par rapport à la surface consacrée dans l'article aux motivations du déplacement, des accords conclus et des moyens à mettre en oeuvre pour voir se concrétiser le contenu des échanges et du travail.