l’emploi, la mobilité, l’accès au logement, l’équipement ménager, L’éducation et la formation, la famille et les dépenses visant à renforcer la cohésion familiale, les dépenses consécutives à un accident de la vie (divorce, maladie, handicap, chômage…), les dépenses de santé,, les frais d’obsèques. La trésorière ensuite dévoila des finances de l'association saines et très bien employées. Puis la parole fut donnée aux candidats députés présents:
Monsieur Cordier appela à ne pas tomber dans l'assistanat et à toujours conditionner une action à un tarif.
Monsieur Léonard insista sur le fait qu'il a fait bénéficier d'une partie de sa réserve parlementaire. Action vu par certains comme du clientèlisme. Son discours fut axer sur le maintien de cette réserve parlementaire aujourd'hui menacée et que pour un député s'élève quand même à ...120000 euros !
Monsieur Cartiaux insista sur le fait que le programme de la France Insoumise prévoit une augmentation du SMIC car il y a de plus en plus de travailleurs pauvres et n'oublions pas que plus de 30% des SDF ont un boulot !!! La France Insoumise prévoit une augmentation des retraites et que plus personne soit en dessous du seuil de pauvreté. La Précarité dit il n'est pas une fatalité et il faut s'attaquer aux causes (ubérisation, déréglementation du code du travail, menace dur le Smic, augmenter sans cesse la productivité en diminuant les salaires...). La France Insoumise prévoit un remboursement à 100% de la sécu en y intégrant les mutuelles pour que les soins dentaires, d'optiques ou appareillage auditifs soient totalement remboursés. "Le secours populaire a fait un très beau travail. Aux élus à faire en sorte de ne pas leur en donner plus, en combattant les causes de la précarité avec énergie ! la précarité n'est pas une fatalité mais la conséquence d'un monde déshumanisé !" insiste monsieur Cartiaux, candidat de la France insoumise.