OpErAg.jpgPremier arrêt à Revin où notre camarade Claude Giguel s'est associé à nous, puis à Laifour où Elisabeth nous rejoignit et enfin arrivée à Charleville -Mézières. Les groupes d' appuis de Sedan et Charleville nous attendaient avec une banderole de la France Insoumise devant la gare. Dans le train et à toutes le gares où des militants nous rejoignîmes, nous avons sensibilisé les usagers au péril de voir le service public bradé au privé, nous avons dénoncé la volonté de la SNCF de supprimer les contrôleurs en Champagne-Ardennes et la menace qui pèse sur le statut des agents la SNCF.OpErAk.JPG Statut remis en cause pour mieux privatiser ce secteur essentiel à la vie de nos concitoyens. La ligne de chemin de fer est un moyen de désenclavement de la vallée pour les lycéens, étudiants, ouvriers ou personnes âgées se rendant à des rendez-vous chez des médecins spécialistes.OpErAc.jpg Près de 900000 usagers utilise ce moyen de transport par an faisant de cette ligne une des plus importantes de la région. Nous avons dénoncé le manque d'infrastructures isolant la vallée de la Meuse, qui interdit toute réindustrialisation digne de ce nom. Nous partîmes à 4 et nous arrivâmes à une vingtaine. "L' Ardennais" s'était déplacé, intéressé par notre manifestation.OpErAd.jpg Nous avons tous signé la pétition déposée à la gare contre la suppression des contrôleurs dans les trains qui ont un rôle important pour la sécurité des passagers et de renseignements et parfois d'aides pour les plus anciens et à l'handicap ; cette pétition est initiée par les syndicats cheminots CGT, SUD RAIL,UNSA Ferroviaire et la CFDT. Ce fut un beau et franc succès qui a conquis les usagers mais aussi les chauffeurs de taxi qui ont le soutien de la France Insoumise dans leur combat contre l'ubérisation de la société. Les employés de la SNCF nous ont eux aussi exprimés leur satisfaction de voir la France Insoumise venir à leur rescousse pour défendre leur outil de travail.operation_rail.jpg
nous avons dialogué avec des voyageurs qui repartaient dans leurs régions après un long week-end en famille, d'autres qui se rendaient à leur travail dans toute la vallée et beaucoup d'étudiants pour le groupe scolaire d'ORZY et d'autres pour le lycée BAZIN à CHARLEVILLE ; nous avons reçu beaucoup de doléances, pas sur la qualité du matériel et le confort mais surtout sur les retards des trains et souvent les annulations de dernière minute ;à l'heure ou nous sommes partis de GIVET à 06H39, 2 trains avaient déjà été annulés; beaucoup de voyageurs déplorent aussi le manque de places surtout le vendredi soir au départ de CHARLEVILLE. Retour vers Givet avec toujours ce même ralentissement sur le pont de....
OpErAj.jpg...Laifour, où le train, depuis plus de 2 ans roule à...10 km/h !
OpErAF.jpgRetour à Givet où nous fumes accueillis par des personnes solidaires de la France Insoumise qui nous ont pris en photo.