Le flottage de bois de plus grandes dimensions se faisait par contre en « Givées » (prononciation « djivé » en wallon) ces trains de bois sur l’eau qui ont d’ailleurs donnés naissance au nom de Givet, haut lieu de ce commerce où s’organisaient les convois. Les radeaux qui composent ces givées sont constitués de 30-45 pièces de bois disposés en longueur par rangées de 12 ou 15 maintenues ensemble par un treillis de perches et assemblées avec des liens de fagots. Les givées composées de 10 a 12 D580givet_Sartelet.jpgradeaux enchaines les uns aux autres étaient conduits par deux flotteurs (« flotteu ») un à l’avant et le second à l’arrière. Les dimensions de ces givées peuvent être estimées à 150-200 mètres de long sur 6-7 mètres de large et 1-1,5 mètre de hauteur. Il passe en moyenne 139 givées chaque année entre 1463 et 1493 à Vireux-Wallerand mais plus de 700 à Hastière ce qui laisse supposer qu’une grande partie des convois sont organises après Vireux au niveau de Givet. Cela constitue un volume considérable si l’on considère que chaque train était composé de 300 à 540 troncs d’arbres… Ainsi de Montmedy à Revin, Monthermé, Fumay à Vireux des générations de flotteux voient le jour, certaines familles étant très connues pour leur sérieux.dbm2.jpg C’est le cas des Cochaux, famille bien connue dans le viroquois et le revinois, qui de Martin à Philippe durant tout le XVIIe se succéderont de mars à novembre sur la Meuse. Partant au grès des flots des que le niveau de l’eau le permettait, ils ne revenaient au plus tard que pour la Saint-Nicolas leur patron qu’il fallait fêter à tous prix ! Partis une bonne partie de l’année en dehors du foyer familial, cela explique les curieuses trouvailles sur les naissances toutes regroupées en fin d’année au sein de cette famille de flotteux, les conceptions ayant eu lieu avant le départ (recherches généalogiques personnelles)… dbm5.jpg dbm3.jpg
-Benoît Moinet-
D580givet_Sartelet.jpg
-Merci Benoît pour ce bel article très instructif. Seule la dernière image provient d'un article de A.sartelet que je me suis permis d'ajouter en comptant sur ta compréhension :"l’image dessinée vers 1580 (ci-dessus) d’un grand radeau passant à Givet. Il est constitué de troncs assemblés, six hommes, deux grands gouvernails et six rames latérales en assuraient la manœuvre"
M.Cartiaux