Michel_Devresse.jpgil a donc pu voir arriver l'armée Allemande qui commença à occuper VIREUX; il quitta sa cachette et parti pour rejoindre le fond de MOLHAIN afin d'aller retrouver la maison de ses parents ; il traversa le Deluve puis le verger du tanneur Victor LIMBORG pour aller ce cacher dans le poulailler de ses parents et attendre; sa mère (Grand Mère VICTORINE) qui comme tous les soirs arriva pour enfermer ses poules entendit la voix de son fils qui lui dit en patois local << n'eu nin peu M'an c'he mi qué la>> ( n'ai pas peur maman c'est moi qui est là) VICTORINE se dépêcha de le faire rentrer dans la maison et EMILE resta quelques jours caché puis il décida de repartir en habits civils pour rejoindre ROCROI par des chemins qu'il connaissait dont celui dit chemin de Compostele en direction du MESNIL OIGNIES . Il réussi à aller jusqu'à RETHEL ou malheureusement il s'est fait prendre par les Allemands. Arrêté, prisonnier,menacé d'être fusillé il a été parqué avec deux autres soldats Français prisonniers comme lui, dans un champ de patates; il réussit à s'évader avec ses collègues en trompant la vigilance des soldats Allemands qui étaient très fatigués;kummerling.jpg ils rejoindront le front dit métropolitain ( La MARNE). EMILE reprendra son service durant un an sur le front en qualité d'estafette et nous verrons dans d'autres billets la suite de sa vie mais pour l'instant nous pouvons en déduire que grâce à l'intervention du maire CHARLES DRICOT et au sang froid d'EMILE qui a pris la bonne résolution de ne pas tirer sur les 3 soldats Allemands, la population de VIREUX MOLHAIN a peu être échappé à une issue qui aurait été autre quand on sait que le lendemain les Allemands ont brûlé le village de HAYBES