Stan_Martougen.JPG''L'an 1873, le premier du mois d'avril, à neuf heures du matin, par devant nous Magloire Doyen-Davaux, adjoint au maire des villes de Givet et Charlemont, arrondissement de Rocroi, département des Ardennes, remplissant par délégation les fonctions d'officier de l'état-civil, a comparu en l'hôtel de ville le sieur Louis Stanislas Martougen, âgé de 34 ans, menuisier, natif de Givet y domicilié, quai de Rancennes numéro deux, lequel nous a présenté un enfant du sexe masculin né le jourd'hier 31 mars, à une heure et demie du matin, dans sa susdite demeure, de lui comparant et de Antoinette Steinebach, âgée de 36 ans, ouvrière pipière, native de Bois-le-Duc (Hollande), son épouse demeurant avec lui, mariés à Givet le 20 novembre 1858, S_Martougen.JPGet auquel enfant il a déclaré donner les prénoms de Louis Stanislas, lesdites déclaration et présentation faites en présence des témoins Benoît Joseph Gardien, âgé de 30 ans, garçon-boucher, et François Henri Minet, âgé de 41 ans, potier en terre, tous deux domiciliés à Givet, de quoi nous avons aussitôt rédigé le présent acte, et après que lecture leur en a été faite, le père et les témoins l'ont signé avec nous. Signé Gardien, Minet, Martougin, Doyen-Davaux. Mention manuscrite : décédé à Paris, 8e, le 26 avril 1962.''

En 1891, Stanislas Martougen fréquenta l'Ecole des Arts Décoratifs de PARIS, puis l'atelier du maître Gustave MOREAU, professeur du peintre MATISSE. C'était donc un artiste peintre très académique qui travailla aussi comme peintre des armées à une époque ou la photographie S_Martougen_famille.JPGbalbutiait. Cette fonction était de la plus haute importance pour les états-majors.

''Le Gaulois, 2 février 1913. "L'abbé Allès, premier vicaire de Saint Pierre de Chaillot, a béni hier, dans la plus stricte intimité, le mariage de Stanislas Martougen, artiste peintre, avec Mlle Alix de Léris, fils de notre regretté confrère Gaston de Léris, secrétaire de l'Association de la presse parisienne, et de Mme, née d'Almbert (1878). Les témoins étaient, pour le marié : le Lieutenant-colonel Dupont, chevalier de la légion d'honneur, attaché à l'état-major, et M. Pierre de Courtois, Conseiller général des Basses Alpes ; pour la mariée, M. Alphonse Marescal, chevalier de la légion d'honneur, inspecteur général au ministère de l'intérieur, son oncle, et M. Emmanuel Mathieu, avocat. Sa Sainteté Pie X avait daigné envoyer sa bénédiction aux jeunes époux".

Stanislas_Martougen.JPG
Les photos des tableaux proviennent d'une collection privée.

Quoiqu'il en soit, c'est cruellement manquer de respect à la personne que l'on voulait honorer que de poser une plaque à son nom au ras du sol et il serait convenable que la mairie de Givet voit à rectifier cette incorrection.