La réalisation du projet de la municipalité - auquel est favorable la très grande majorité des habitants et en particulier ceux de la rue Roger Renard - devrait rendre le passage plus aisé les jours d’affluence et faciliter, en vérité, pour la quatrième génération de fermiers l’accès aux vestiges de son site historique. L’aménagement d’une parcelle communale entre la place et la mairie, susceptible de permettre un stationnement peu dommageable visuellement, avait été avancé par certains co-listiers de Monsieur Pollet, lors des élections. Il ne tient qu’à eux d’y revenir pour améliorer encore le projet présenté.

zcp_place_de_hierges_automobiles_et_voiture_a_cheval.jpg

L’augmentation importante de la circulation et la volonté d’accueillir des visiteurs nombreux, oblige à opter pour un projet ambitieux. L’installation, comme unique mesure, d’un panneau stop à l’entrée de la Place aurait pour seul effet de contraindre les automobilistes à prendre le temps de mesurer les difficultés qui les attendent pour la traverser, avec le risque que cela débouche sur un embouteillage route de Vaucelles, si cet arrêt provoquait chez un conducteur, gagné par l’angoisse devant l’insoluble, une tétanie le clouant sur place.

Toute réglementation a ses contraintes et trouve sa justification si le bénéfice pour le plus grand nombre l’emporte. En l’occurrence, la création d’un sens unique rue Roger Renard est perçue par ses habitants comme nécessaire pour faciliter et contenir la hausse de circulation induite par la mise en valeur du patrimoine et les activités dont l’intérêt en découle, et éviter qu’à Hierges, comme dans le Paris de Boileau, les habitants aient la tête fendue par cent coups de marteau.
zcp_voitures_a_cheval.jpg

La réglementation du stationnement sur la place, conjuguée à une offre nouvelle d’emplacements – y compris pour les motards qui, à défaut de pouvoir se restaurer sur leur monture, aiment la savoir proche - devrait offrir aux établissements d’accueil ( invités à occuper partie déterminée du domaine public avec une terrasse s’ils le souhaitent ) - un cadre ordonné de nature à retenir une clientèle que la pagaïe actuelle amène à poursuivre son chemin s’en s’arrêter. Les études indiquent que la réglementation dans les secteurs touristiques ou la création de secteurs piétonniers dans les zones marchandes augmentent la fréquentation. Le projet d’aménagement des quais de Givet avait provoqué l’inquiétude des commerçants ; ils sont aujourd’hui rassurés et ne voudraient pas retrouver leur situation ancienne. Nul doute que la même constatation s‘imposera rapidement à Hierges.