TRUMP.jpgDonald Trump, candidat républicain à la primaire américaine a publié le tweet suivant, après que deux policiers français eurent abattu un homme les attaquant au cri d’Allah Akbar devant un commissariat du XVIIIème arrondissement de Paris : « Un homme tué dans un commissariat de Paris. Je venais de dire que la menace terroriste était à son plus haut niveau. L’Allemagne est un bazar du crime. SOYEZ MALINS ».

Rien ne permet de penser que Donald Trump sait que Paris n’est pas la capitale de l’Allemagne, à moins que ses conseillers en communication le lui ai appris en lui suggérant un rapprochement oiseux entre l’événement de Paris et la politique allemande d’accueil des réfugiés.thitler.jpg

Rien ne permet non plus de penser que Donald Trump ait eu besoin de ces mêmes conseillers pour se faire une mèche capillaire qui n’est pas sans évoquer le réfugié autrichien devenu chancelier du Reich.

Que personne n’y voit malice - je tiens la laïcité pour un des legs les plus précieux qui nous aient été offerts – si l’Allemagne d’aujourd’hui est un bordel, c’est davantage un bordel de Dieu que le bordel du Diable qu’elle fut entre 1933 et 1945, et qui fit 50 millions de morts.

Puissent les électeurs américains faire preuve de discernement et non de malignité.