"...Faim, famine, chômage et misère semblaient résumer la condition sociale de la population musulmane algérienne colonisée par la France, population surtout agricole souvent déplacée car les colons s’étaient saisis des meilleures terres, et de plus dans une période de guerre, de sécheresse et de récoltes décimées par les acarides. « Des hommes souffrent de la faim et demandent la justice... Leur faim est injuste. » -Albert Camus en 1945 dans Combat.

En ce jour de commémoration de la liberté, honorons aussi toutes les victimes de la barbarie colonialiste à Madagascar 1947, Paris le 17 octobre 1961, Alger le 26 mars 1962.... et n'oublions pas que les derniers camps de concentration en France pour Tziganes n’ont fermé qu’en 1946 !