Carrel.jpg
Souvenir des années d'avant-guerre à Vireux, ce carrelage constitué de dalles d'ardoises provenant de différentes carrières de la région. Quand les ouvriers pouvaient, à force de sacrifices, s'acheter leur maison, leur première préoccupation était de faire poser un carrelage neuf, généralement commandé à Charleville.

Enfant, je me souviens de cette mosaïque d'ardoise ou j'aimais sautiller de pavé en pavé en suivant les couleurs.

Quand ma mère lavait par terre (reloquetait), j'adorais redécouvrir les teintes douces et riches de ces pierres arrachées au massif ardennais par les carriers. Quel travail cela avait du être pour les carreleurs, car aucune dalle n'était de même épaisseur.

Quand mes parents ont fait poser un nouveau sol plus moderne, ma mère a toujours regretté un peu ces ardoises et, grâce à mon frère, j'ai pu en conserver quelques mètres carrés.