mahwot.PNG

















Deux de nos chères correspondantes à la suite de l’article « M…comme Meuse » viennent de faire référence au Mahwot, animal légendaire (qui sait ?) dévoreur de chair humaine et qui hanterait les rives de Meuse. Son apparition, assez rare reconnaissons-le, est annonciatrice de mauvaises nouvelles, un peu comme les comètes d’autrefois. A quoi ressemble - t’ il ? Le très talentueux dessinateur Cyril Barreaux en a donné une image pour le moins remarquable, regardez les deux personnages terrorisés, blottis, immobiles le long des membrures d’une barque, seule source de lumière, un petit fanal jette une lumière incertaine sur un monstre antédiluvien sorti des brumes mosanes, quel talent ! Une seule conclusion, méfiez-vous des brouillards qui montent de l’eau, on sait jamais trop ce qui s’y cache !

Alain Sartelet