3) Le « mariage pour tous » a redonné des couleurs au catholicisme qui était tombé en désuétude. Les messes font de nouveau le plein ! Le pape François peut aller se rhabiller, le vrai guide de l'église, désormais, c'est notre François-que-son-nom-soit-sanctifié-Hollande.

4) Sa relation désastreuse avec Valérie Trierweiler a permis qu’un livre soit de nouveau un produit culturel que tout le monde s’arrache. On n’avait pas vu ça depuis le dernier tome de Harry Potter. Il paraît même que Fleur Pellerin l'aurait lu, celui-là...pape.jpg

5) Le chef de l'Etat aide la presse en difficulté. Enfin, pas toute la presse... Mais soyons indulgents : il ne peut pas être au four et au moulin, notre sauveur. Paris Match et Closer peuvent en tout cas témoigner de son implication personnelle afin que ces titres renouent avec les grands tirages d'antan.

6) Ségolène Royal promettait en 2007 la mise en place de la démocratie participative. François Hollande, lui, l'a mise en œuvre. Si si, souvenez-vous : notre chef de l'Etat a dealé directement avec une ado, Leonarda lui offrant la possibilité de s'installer en France sans ses relous de parents. C'était donc ça sa fameuse « priorité à la jeunesse »...

7) Le chef de l’Etat a réussi à unir les écolos. Chapeau l'artiste. Il faut parfois savoir se taire et s'incliner. 8) Grâce à François Hollande, nul ne peut plus ignorer que le monde est complexe, qu'il n'est pas fait que de noir et de blanc. On aura donc appris, contre toute évidence, que : - un ministre socialiste chargé de la fraude fiscale peut être lui-même un fraudeur. - un député PS qui taclait MacDo pour son « optimisation fiscale » ne payait pas lui-même ses impôts. - un conseiller présidentiel qui n'avait en bouche que le mot « peuple » aimait surtout que celui-ci vienne lui cirer les pompes au palais. - un Premier ministre issu du PS pouvait se rendre à l'université du Medef pour lui rouler une grosse pelle. Et en public, s'il vous plaît.

9) Au moins, on est sûr que François Hollande ne fera pas de conférences payées rubis sur l'ongle après son mandat présidentiel. La France pourra continuer à profiter de ses fulgurances. Et gratuitement en plus. Voilà un homme habité par le don de soi et l'abnégation.

10) Quand tes ex, ton parti, tous les autres partis, le pays tout entier est contre toi, tu ne lâches pas François. Une telle persévérance frôle l'obstination selon tes adversaires. Mais non, tu es un visionnaire. Toi seul sais. Tu nous indiques le chemin.

Pour toutes ces raisons et pour tout ce que tu n'as pas encore accompli : merci François