Les gobant dans son bec, la poule ne fait qu'une bouchée des prédateurs. En poursuivant son expérience pendant trois ans, l’apiculteur s’est aperçu que le frelon asiatique ne représentait plus de véritable danger pour son rucher. Un mets de choix pour les volailles "L'intérêt est qu'au printemps, les poulets attrapent les premières fondatrices qui sont en train de construire leur premier nid. Le nombre de nids avortés de frelons était bien supérieur à la moyenne, allant jusqu’à l’absence de colonies proches.frepou.png explique Francis Ithurburu . Si les poules attrapent si facilement le frelon asiatique, c'est que contrairement au frelon commun, il est capable de rester en vol stationnaire. Tout en se méfiant de la ruche, les poules peuvent donc d'un coup de bec, capter l'insecte. Et les avantages de cette méthode ne concernent pas que les abeilles et l'apiculteur car les poules aussi y trouvent leur compte. En effet, les frelons dont l'abdomen est plein de protéines constituent un "complément alimentaire particulièrement intéressant" pour les poulets, souligne le Landais.
extrait d'un article de Emmanuel Perrin