image004.jpg Dernier vestige de l’aménagement des quais de Givet par Vauban, ce bastion qui jadis avait les pieds dans l’eau. Il a subsisté jusqu’à l’aube du XXème siècle, on reconnaît bien ici sa pointe et ses murailles ornées de bandeaux de pierre de taille et percées de meurtrières. Les quais d’autrefois étaient ainsi fermés de murs et verrouillés par quatre bastions semblables et, hormis deux petites portes donnant accès au fleuve, il était impossible de voir la Meuse depuis les quais ! place à la défense !
Alain Sartelet