images_1_.jpgAux usagers de la ligne ferroviaire Charleville-Mézières/Givet.
Depuis plusieurs années déjà, la qualité du service sur la liaison ferroviaire Charleville-Mézières/Givet n’a de cesse de se dégrader sans que la SNCF, RFF et les élus locaux et régionaux ne s’en émeuvent plus que ça ! Malgré la mise en service des nouveaux matériels, la vitesse de circulation des trains est en baisse constante avec allongements insupportables des temps de parcours. Non contente de cela, la SNCF, toujours avec la bénédiction des élus a fermé le guichet de la gare de Vireux-Molhain, « pour mieux vous servir » affirme t’elle à grand renfort de communication. Plusieurs usagers ont tenté de prendre des rendez-vous par téléphone, mais hélas le jour des rendez-vous, la porte de la gare de Vireux reste hermétiquement fermée. Et pour corser le tout, la SNCF, pour cause de matériel en panne, supprime, en novembre 2013, plusieurs circulations sans en avertir les usagers.
autorail-x-73500-ter-champagne-ardennes-sncf.jpg De plus lundi 6 janvier la SNCF annonce la fermeture de 5000 km de lignes, situation comparable à celle de 1995 quand déjà, était annoncée la fermeture de 6000 km de ligne dans lesquels notre ligne était concernée par cette fermeture. Sans la grande grève des cheminots de l’hiver 95, cette ligne serait aujourd’hui fermée. La cause de tout ceci : l’endettement du système ferroviaire depuis l’arrivée au pouvoir de VGE qui a obligé la SNCF a construire le TGV sur ses fonds propres désengageant ainsi l’état de ses obligations d’actionnaire unique. Depuis, tous les gouvernements qui se sont succédé ont laissé pourrir cette situation catastrophique qui conduit à la situation désastreuse que nous connaissons aujourd’hui.
C’est pour toutes ces raisons que le Parti de Gauche appelle et invite tous les usagers à venir nombreux exprimer leurs revendications lors du Comité de défense de la ligne qui se tiendra le vendredi 17 janvier à 18h30 au Centre Culturel Pierre Tassin à Givet.
Françoise Carette