saumon_en_croute_photo.jpgLa pêche était autrefois une activité intense de la Meuse et nombreuses étaient les espèces capturées, tout cela rapportait gros aux puissances féodales, seigneurs ou abbés car alors un particulier n’avait pas le droit de pêcher ! Au moyen-âge le village de Chooz dépendait de l’abbaye de Stavelot et payait à l’abbé une partie de ses impôts en…pâtés de saumon au poivre, chaque année et depuis l’an 1167, 60 pâtés partaient ainsi vers l’abbaye de Stavelot. C’était sans doute une spécialité culinaire locale fort appréciée à la table des puissants de ce monde mais hélas la recette a disparu, de même que les saumons qui peuplaient autrefois abondamment la haute Meuse. Nous ignorons même la forme de ces pâtés en croûte (l’image n’est là que pour stimuler vos papilles !) Rappelons enfin ce détail curieux, autrefois la croûte ne se mangeait pas et n’était utilisée que pour aider à la cuisson et à la conservation de même que le poivre, rare et cher, aux fortes propriétés antiseptiques. Alain Sartelet