Le petit mètre carré a livré de nombreuses carcasses de boucherie, signes d'un mode alimentaire aristocratique. Les paysans consommant fort peu de viandes.
DSC02523.JPG

DSC02524.JPG
L'intérêt du site est fondamental pour l'histoire locale. La question est de savoir si le château de Hierges des origines n'était pas là !
DSC02525.JPG
DSC02526.JPG
DSC02527.JPG
Problème: Deux châteaux: un à Hierges, l'autre sur la Meuse à Ham, c'est impossible. Sur une seigneurie il n'y a qu'un seul château. Car le château du Trou du Diable n'est pas à Chooz mais à Ham sur Meuse comme le montre la carte. J'ai emmené le maire de Ham et son adjoint sur le site il y a une dizaine d'années. Il me semble avoir vu sur des textes du XVII ème siècle la mention " Tour du Diable" plutôt que Trou de Diable.
Ce château serait un mystère si le professeur Despy n'avait démontré que l'origine de la seigneurie de Hierges se trouvait sur la paroisse de Ham et Aubrives aux XIème et XIIème siècle.
Aucun texte ne parle de la destruction de ce château alors qu'on a un fragment pour le Mont Vireux en 1307. Sa destruction militaire est attestée par ces objets.
IMG_0361.JPG
IMG_0362.JPG
IMG_0363.JPG
IMG_0364.JPG
On y voit des pointes de flèches, des carreaux d'arbalètes. Ces objets ont été découverts en 2005 par André R. , un ancien élève, fêlé de recherches et de découvertes. La couche d'incendie dans le donjon ne laisse pas de doutes sur la destruction violente du château. Intervention du Diable?
Le mystère reste entier!
Une opportunité se fait jour pour éclaircir ce mystère et faire parler les archives archéologiques.
La presse vient d'annoncer que la Voie Verte va passer sur la rive droite de la Meuse entre Ham et Chooz. La Voie Verte va donc passer au pied de ce château oublié. Il me semble intéressant que le Département ou la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse entre en contact avec le propriétaire du site pour l'acheter. Il faudrait ensuite mettre en oeuvre quelques moyens pour y faire des fouilles et le réhabiliter. La connaissance de notre territoire ferait un immense bond en avant.
Un site prestigieux mettrait en valeur la Voie Verte.
La CNPE pourrait participer au financement des travaux de recherches et de mise en valeur du site qui est juste de l'autre côté de la Meuse.