Le Directeur de la CPAM Monsieur TISON et le Sous Directeur Monsieur LEFEVRE ont présenté les impératifs qui leur étaient fixés par la loi votée par le Parlement dans le cadre d'un Contrat Pluriannuel de Gestion.
Faire des économies. Cible: les frais de personnel alors que les frais de fonctionnement de la CPAM par rapport au budget global sont très faibles. Jouer sur les départs en retraite qui ne sont remplacés qu'à 39 pour cent.
Nous nous sommes permis de remarquer qu'un départ en retraite en fin de carrière remplacé par un nouvel employé fait passer l'économie financière aux alentours de 75%! Ce qui équivaut au remplacement de un emploi sur quatre!
logo-assurance-maladie_jpg_121630660379117.jpg Et tant pis pour de jeunes diplômés (il y en a encore) de la Pointe qui souhaiteraient rester au Pays en faisant carrière à la CPAM, ils devront partir à Charleville. On videra ainsi un peu plus le vivier du lycée Vauban.
La Caisse Primaire d'Assurance Maladie se trouve confrontée à un nouveau défi pour les années à venir: la Convention d'Objectifs de Gestion qui est en cours de négociation. Les conditions de réduction d'emplois peuvent s'aggraver. Nous ne pouvons l'accepter tout comme la population de la Vallée de la Meuse. Comme le dit Franck TUOT, Conseiller Régional PCF, membre de notre délégation avec Sylvain DALLA ROSA, adjoint PCF au maire de Charleville-Mézières et vice-président de Coeur d'Ardennes, André MAJEWSKI, conseiller Municipal de Vireux-Molhain:
Nous sommes tous égaux devant l'impôt, nous exigeons d'être tous égaux devant les services publics!