Elevescollege1.JPG
Comme on le voit sur cette photo la plaque du Collèe est longtemps resté muette. Si je me souviens bien c'est Réginald BARCICK, le Principal, qui a proposé son nom pour baptiser le Collège de Vireux, les élus locaux n'ayant fait aucune proposition de baptême.
Contrairement aux sources électroniques nous nous sommes assurés que Charles BRUNEAU est bien né à Givet où nous avons consulté son acte de naissance. Il est né rue de l'Hôpital au numéro 2. Sa mère Marie Désirée Juiette GUISSART est ne à Givet. Le père n'est pas présent car il exerce sa fonction de Receveur de l'Enregistrement et des Domines à Poix Terron.
En tant qu'auteur Charles BRUNEAU est largement oublié. A tel point que sur Google le site le plus visité à son nom est celui du collège de Vireux Wallerand!
charlesbruneau.jpg
Avant ce premier ouvrage il avait publié quelques articles dans des revues locales et surtout entrepris avec l'Université de la Sorbonne une tournée d'enregistrement de patoisants, probablement sur 78 tours. Il serait intéressant de retrouver ces enregistrements. Une mission à la hauteur du service culturel de la Communauté de Communes Ardennes Rive de Meuse... mais existe-t-il?
charlesbruneau1.jpg
Dédicace de Charles BRUNEAU au docteur BOURGEOIS de Fumay
charlesbruneau2.jpg.
Le terme patois est aujourd'hui critiqué car il est péjoratif. Il témoigne de la vitalité de l'oral, vivant à court terme, par rapport à l'écrit plus figé.
charlesbruneau3.jpg
Extrait de l'ouvrage de Charles BRUNEAU. Je comprends que le patois de Vireux Molhain soit en berne puisque à l'époque où il écrit plus de 50% des Viroquois sont des Belges de l'Entre Sambre et Meuse qui sont venus "polluer" le parler local...
cb1.jpg