Qui sont les Entrepreneurs ?
Ce sont ceux (salarié(e)s, syndicalistes, cadres, experts) qui travaillent ensemble au sein de l’'entreprise et cela depuis des mois pour construire un plan industriel, travailler à un avenir commun et à la préservation de l’emploi industriel dans la vallée de la Meuse.
Pourquoi ELECTROLUX, après avoir cautionné cette démarche, la torpille par l'’annonce de la fermeture ?
Pour moi, c’est clair l’élaboration du projet industriel ARdennES et la démarche responsable choisie par les locaux indisposent la logique d’un type de patronat d’en haut devenu des exécutants de la finance et se positionnent ainsi clairement en soutien politique aux politiques libérales, pour preuve le financement des pages entières de publicités tendancieuses dans la presse « Ne nous prenez pas pour des pigeons ». L’'avenir de nos emplois et de notre vallée nous y tenons car nous, nous l’avons forgé en travaillant.
Pour l’'instant la seule piste d’avenir c’est le projet industriel « ArdennES ». Tous le monde doit contribuer à sa réalisation !il faut soutenir cette démarche entreprenariale et cette expérimentation vitale pour l’avenir de la pointe des Ardennes.
Agir Solidairement en révisant le projet du périmètre de l’interco
Sur notre belle vallée de la Meuse, ce n’est pas la première fois (ni la dernière) que nous sommes confrontés à un tel risque pour l’emploi dans l’industrie. Dans ce type de situation, la seule position compréhensible est d'’agir ensemble et solidairement dans la vallée.
Nous devons solliciter la solidarité extérieure (Etat, Région, Département et Europe…). C’est en cours, mais il est clair que nous devons être solidaires chez nous de GIVET à BOGNY… afin de travailler ensemble à un projet commun de Développement. Cela était prévu sur le schéma de l’intercommunalité de 2006 pour preuve, n’'existe t ’il pas un Pays des Vallées de Meuse et Semoy ?
Oui, devant les difficultés, il est normal de solliciter la solidarité extérieure mais j’estime que nous devons montrer l'’exemple au sein de notre territoire et ainsi revoir le projet incomplet de la carte sur les intercommunalités proposé par Monsieur le préfet.
Joël DUJEUX
Secrétaire de la section PS
« Le trait d’union » du canton de Givet