On estime que depuis une cinquantaine d'années seulement plus de 80 % des légumes cultivés en France ont disparus !
La sélection des graines qui sont pourtant une richesse faisant partie du Patrimoine naturel accessible à chacun est en effet majoritairement passée sous le contrôle des multinationales de l'agrochimie, épaulées par diverses législations ( française, européenne notamment) si complaisantes qu'elles en deviennent suspectes et contraires au bien-être des citoyens.arton137-7866b.jpg Les critères de sélections des géants de l'agrochimie et des politiciens qui les servent n'ont bien sûr rien à voir avec la biodiversité, ni avec la santé ou la volonté des consommateurs. On parle de productivité, de tolérance aux pesticides, de rentabilité. En passant prudemment sous silence la toxicité, la hausse des cancers liés à l'agriculture et à l'alimentation industrielle, les menaces sur la nature et l'environnement.