L'épitaphe, de qualité médiocre, reste lisible:
ICY DEVANT REPOSENT
LES CORPS DU Sr NORBERT
BERNARD EN SON VIVANT
MARCHAND BOURGEOIS
ET ECHEVIN DE VIREUX
ET MOLHAIN UN DES
PRINCIPAUX BIENFAITEURS
DE CETTE EGLISE LEQUEL
EST MORT LE 3 JANVIER
1765 AGE DE 98 ANS
ET
DE MARGUERITE BOURETTE
SON EPOUSE MORTE LE
27 7bre 1704

REQUIESCANT IN PACE

La longévité du personnage est remarquable pour l'époque, près d'un siècle dont 61 ans de veuvage puisque son épouse est morte en Septembre 1704. L'église dont il est question est celle de St Martin dont nous avons déjà évoqué les lambris.
Sur la chaire de l'église on note deux bustes de profil sculptés et rehaussés de couleurs et de dorures. Il est fort possible qu'il s'agit des portraits de Norbert BERNARD et de son épouse alors décédée.
DSC01109.JPG
Ce personnage barbu pourrait bien être Norbert BERNARD avec une figure idéalisée de prophète barbu et chevelu.
DSC01108.JPG

Sa titulature est intéressante. "Marchand" vient en premier. C'est l'origine de sa fortune. Qu'y a-t-il à vendre à Vireux au XVIIIème siècle? Essentiellement du bois sous diverses formes: bois de chauffage, charbon de bois, bois d'oeuvre, écorces pour les tanneries. "Bourgeois" Il est membre de la communauté villageoise par opposition aux hommes de fief ou à la noblesse. Pourtant une esquisse d'armoiries figure sur la pierre tombale.
DSC01330.JPG
L'image en est étrange. Pas d'armoiries dans les deux ovales et absence de cimier (=casque) au dessus. Il semble qu'il y ait eu un rêve d'anoblissement inachevé. Rappelons que le titre le plus modeste de noblesse était celui d'écuyer. Au moment de ce décès Vireux St Martin est encore de la Principauté de Liège. Ce n'est que 7 ans après la mort de Norbert BERNAND que Vireux et Molhain deviendront français.