)
GENDEBIEN a confié la gouvernance du château de Hierges à Philippe LICOT, son gendre, fils cadet d'un maître de forges de Nismes.
Hierges1.jpg
Hierges2.jpg
La montre de Philippe LICOT
Depuis Avril 1792, les choses vont mal pour le Prévôt LICOT. La France est en guerre contre l'Autriche et le Duc d'Arenberg est autrichien. La proclamation de la République en Septembre 1792 n'arrange pas les choses. Un slogan inquiète: "Guerre aux châteaux... Paix aux chaumières!"
Hierges7.jpg
La façade du château au-dessus du village.
Ce côté du château appelé le "Grand Quartier" devait servir de résidence au seigneur. Les Arenberg n'y ont jamais mis les pieds.
La République met sous séquestre les biens du Duc puisque l'Autriche est ennemie de la France. Philippe LICOT est de plus en plus mal vu par les autorités de la République. Il a d'ailleurs du mal à cacher son hostilité à cette Révolution qui l'empêche de mener à bien ses affaires.
Hierges8.jpg
Le "Petit Quartier" tourné vers Vaucelles où habitait Philippe LICOT. La réquisition du château va l'obliger à venir habiter à Vireux St Martin.
En Juin 1793, les Montagnards prennent le pouvoir à la Convention et se met en place la TERREUR contre les aristocrates et leurs serviteurs. Le club des Jacobins de Givet surveille Philippe LICOT. Givet et Charlemont abritent une foule de soldats patriotes et ardents républicains. Une ambulance de soldats blessés et convalescents s'installe au château. En novembre Philippe LICOT estime sa situation intenable. Il craint d'être interné comme suspects à la prison départementale du Mt Dieu. Il décide de fuir Hierges et de franchir les lignes pour rejoindre les Autrichiens vers Charleroi.

Hierges11.jpg Hierges10.jpg
Vue fantaisiste du château tirée du livre de Jospeh CHOT qui évoque l'incendie du château de Hierges.
Et le 18 novembre 1793 le château est incendié. Philippe LICOT accuse les soldats du forfait. On peut toutefois se demander s'il n'a pas lui-même organisé l'incendie car on apprendra quelques années plus tard que sa gestion du domaine de Hierges était plus fructueuse pour lui que pour le Duc d'Arenberg. Il détournait de grosses sommes d'argent. L'incendie fait disparaitre les traces de ses comptes.
Hierges9.jpg
Hierges4.jpg
Deux vues du château au XIXème siècle.
Hierges6.jpg
Quant au Duc d'Arenberg il retrouvera ses biens grâce à Napoléon BONAPARTE avec en prime un poste de Sénateur.