MM2.jpg
L'inauguration a lieu le dimanche 22 octobre 1922, elle est précédée par une messe. " Les rues et les maisons étaient soigneusement décorées de drapeaux aux couleurs alliées. Le temps était radieux et le bon soleil permit de saisir toute la beauté du cadre qui environne Vireux, une des plus jolies parures de notre Vallée de la Meuse. A 11heures 30, 70 convives se réunissent pour le banquet à la salle des fêtes. A la table d'honneur on trouve le Préfet ROQUERE à droite de M. NESLY maire de Vireux-Molhain (il est aussi notaire).
salledesfetes1.jpg
La salle des fêtes de l'époque__
Autour d'eux une paire de députés, un sous-préfet, des conseillers généraux, des maires français et belges des environs, des chefs de gendarmerie, des militaires, percepteurs, enseignants, responsables des postes, pompiers, bref toutes les notabilités locales patriotiquement réunies sur le sacrifice d'une génération qui ne demandait qu'à vivre sa jeunesse sans être honorée ni glorifiée post mortem.
MM4.jpg
Le quai sur lequel est érigé le monument a été aménagé par l'architecte JAVELOT de Givet. Deux tribunes, décorées par M. COLLET-POULAIN, tapissier à Charleville, ont été construites pour les personnalités. La cérémonie commence par la remise de la médaille militaire à M. CARLY père, en mémoire de son fils Gaston, marin. C'est le général CADOUX qui remet cette médaille à titre posthume.
MM5.jpg
Ensuite le Préfet félicite le sapeur pompier DELPIRE pour son courage lors d'un incendie où il a été sérieusement blessé. Enfin le monument est découvert alors que l'Harmonie joue la Marseillaise et la Brabançonne. Les enfants des écoles dirigé par M. LIMBOURG, secrétaire de mairie, chantent l'hymne "Gloire à notre France éternelle.
MM6.jpg
NESLY, maire, fait l'appel des morts. Le capitaine LEFEVRE répond "Mort au champ d'honneur" pour les soldats, "Mort pour la France" pour les victimes civiles.
MM7.jpg


Le monument a été projeté dès le début 1920. Mais la commune manque d'argent, en septembre elle ne dispose que de 20% de la somme nécessaire. Un premier projet est refusé par la Préfecture. Le monument est finalement accepté le 23 juin 1922 par décret du Président de la République MILLERAND.
MM8.jpg
Le monument a été sculpté par Adonis HANNETEL de Sedan qui avait la particularité d'être sourd et son fils était chargé de lui traduire les discours. La pyramide du monument est en pierre de Breauvillers. Ce qui suscita polémique, le maire étant critiqué pour n'avoir pas utilisé de la pierre de pays! Il s'en tire avec une pirouette, saluant ce monument en "pierre de France"!D'ailleurs c'est la pierre de la cathédrale de Reims, de St Quentin et surtout de celle de Verdun. Le dernier hommage fut rendu à Charles DRICOT, maire durant l'occupation allemande.


La journée se termina par la levée du verre de l'amitié dans la salle de fêtes.