...aux usagers et citoyens sur l'endettement désastreux du système ferroviaire français et sur la responsabilité de ses pairs, ou pères politiques.
Le désengagement total de l'état et du rôle qui est le sien a entrainé cette situation financière interdisant l'entretien des lignes capillaires.DEKENSBernard.jpg
En séparant l'infrastructure ferroviaire de la SNCF, la Droite n'a fait que créer un établissement, RFF, qui a hérité de la dette de la SNCF!!! Mais ceci devrait être l'objet d'un débat avec les politiques, débat public dans lequel je veux bien m'inscrire. Alors monsieur le président de la comcom, avant de faire le forcing auprès de RFF, mobilisez vous et faites le forcing auprès de la majorité parlementaire en place afin de désendetter ce système ferroviaire. Ce n'est pas en cassant l'outil de production comme le fait le pouvoir en place, ou en salissant cette corporation, en les faisant passer pour des nantis, comme vient encore de le faire Nathalie Kosciusko-Morizet, que le système ferroviaire se relèvera.
Quant aux soi-disant avantages, qui sont acquis de la lutte, il faut faire le ménage devant sa porte avant de donner des leçons aux salariés cheminots qui n'ont qu'unique valeur: celle d'être au service de leurs concitoyens.

220px-TGV-Duplex_Paris.jpg(A savoir: L'endettement de la SNCF remonte en 1974, quand Giscard D'Estaing a imposé à la SNCF le développement du TGV et la construction de la LGV LYON-PARIS-LYON sur ses fonds propres. A l'époque, l'entreprise ferroviaire comptait 300000 cheminots, dorénavant 160000, et l'endettement est de plus en plus important!!! Alors messieurs de l'UMP ou autre droite réactionnaire, arrêtez de jeter l'opprobre et le discrédit sur une corporation qui a fait beaucoup plus pour la France, et notamment durant la guerre , que certains politiques donneurs de leçons).