Nos têtes << pensantes>> n'ont de cesse de mettre en opposition le mode ferroviaire avec le mode routier de part son coût relativement bas. Cette manière de voir est une manière étriquée uniquement destinée à satisfaire les appétits féroces du grand capital, c'est aussi un mensonge énorme vis-à-vis des citoyens que nous sommes tous.
En effet, si le coût de revient du transport routier apparaît extrêmement bas par rapport au ferroviaire, c'est uniquement parce que les coûts externes induits par ce mode de transport ne sont pas inclus dans le calcul de son coût de revient. Qui paie l'entretien des infrastructures routières, qui paie les dégâts matériels et corporels dus à ce mode de transport particulièrement accidentogène, qui paie et subit les dégâts de la pollution?
Ces coûts sont uniquement à la charge des collectivités locales et territoriales qui notamment pour l'entretien des route iront toujours en grandissant, décentralisation accompagnée par le désengagement de l'état obligeant.
FR1__1_.jpg Les maires des communes concernées, les conseillers généraux, les conseillers et régionaux ont pour obligation de faire pression sur les parlementaires afin qu'ils prennent les décisions politiques courageuses et fortes, pour inverser cette tendance, en obligeant les entreprises génératrices de ce développement exponentiel des transports routiers, à payer à hauteur des nuisances causées.
Des débat publics doivent être organisés partout afin d'alimenter objectivement et d'éclairer la réflexion de tous, permettant à chacun de se positionner, individuellement et collectivement pour une alternance économique et écologique au tout routier.
L'intervention citoyenne est une des composantes essentielle de notre démocratie. Et si cela commençait par une lettre-pétition de tous les habitants de l'avenue Posty, de tous les habitants de Vireux-Molhain à l'adresse de leur maire, de leur conseiller général, de leur député et autre sénateur ! Une lettre-pétition de tous les habitants, qui sont tous des contribuables, des villes et villages traversés quotidiennement par des milliers de poids lourds, afin que les solutions alternatives au tout routier soient développées. Les élus sont mis en place par le peuple, ils sont à son service et non l'inverse. Les élus doivent avoir en conscience que nous ne sommes pas uniquement bons à payer des impôts et uniquement bons à mettre un bulletin dans l'urne.
Jean Souttre.