Vouloir développer l'activité du port fluvial de Givet et par delà le transport terrestre par voies fluviales est une excellente réponse, mais pour partie seulement, au développement exponentiel de transport FRET, également pour partie, réponse à l'immense pollution générée par cette activité. Bien qu'il y ait également beaucoup à dire sur le fait de livrer un tel outil au privé qui n'y verra que rentabilité financière en occultant toute rentabilité sociale, je ne désire pas aborder ce sujet pour l'instant: cela pourrait faire l'objet d'un autre article et notamment sur un des acquis du Conseil National de la Résistance : je veux parler des services publics. Deux des principales causes du développement exponentiel des transports de marchandises:
1er) La mondialisation et son cortège de délocalisations des entreprises, engendrant en partie la violence brutale et sauvage de l'augmentation du chômage conduisant à une paupérisation grandissante.
2 ème) l'absence de stockage dans les entreprises qui préfèrent le <<flux tendu, ou juste à temps>> ou, ce que j'appellerai,<<stockage sur route>> plutôt qu'à proximité immédiate des lieux de production. (Nous venons de voir une nouvelle fois les limites vite atteintes d'une telle organisation lors des séquences hivernales telles que nous venons de connaitre).
Dans l'article du développement du port fluvial de Givet, l'on touche un mot de transport multimodal, mais il n'est pas fait mention d l'alternative ferroviaire.ferroutage-france.jpg Pourtant il existe une voie ferrée (double voie et sous-utilisée) reliant Givet à Charleville-Mézières et à partie de là, toute destinations nationales et internationales, il existe également une liaison ferroviaire de Givet à Dinant et à partir de là, toute destination vers le nord de l'Europe.
Je suis conscient que le fer ne peut pas faire le porte à porte, mais occulter cet outil plus que centenaire qui était à sa naissance destiné au transport de marchandises, est un véritable gâchis. Le fer est unanimement reconnu et de loin, comme étant le mode de transport le moins polluant, le plus économe en énergie et en entretien, le développement de cet outil doit devenir une priorité politique forte. Mes parents habitant en bord de Meuse, je peux m'apercevoir, lors de mes venues, que le nombre de poids lourds utilisant la RD 8051 traversant Vireux-Molhain est de plus en plus grandissant. Que va t-il en être lorsque l'activité portuaire de Givet va aller crescendo en générant un trafic de plus en plus important ?
Nuisances sonores continues, difficultés de circulation dues à l'étroitesse de cet axe routier, route défoncée, risque d'accident, etc, etc... Qu'en sera t-il avec l'autorisation de 44 tonnes de PTC pour les poids lourds. Comme il est précisé dans votre article, : <<Au lieu de 11 camions de 40 tonnes, il n'en faudra plus que 10 pour transporter le même volume, générant ainsi une moindre pollution>>Cette argumentation est une horreur, une abominable mesquinerie destinée à tromper tous les citoyens qui veulent bien y croire... (A SUIVRE)