Au nom de le CGT des hospitaliers, la représentante vient de saisir les instances pour exprimer ses craintes.
<<Cette spécialité indispensable à la prise en charge des usagers ardennais a été sacrifié pour des raisons purement comptables. Les propos du directeur de l'époque et la subtilité de son discours était de dire: "Le service n'est pas fermé, les patients sont accueilis dans le pôle cancérologie" >>
Le service d'hospitalisation de 14 lits a été fermé géographiquement. 5 lits ont été attribués à cette spécialité en pneumologie, puis 4. Cette mort programmée avait été décidée de longue date puisque monsieur Strauss, ancien directeur de l'établissement avait déjà envisagé cette solution radicale et à l'époque, nous vous avions déjà alertés.
Aujourd'hui le médecin responsable de ce service depuis novembre 2000 a quitté l'établissement à son plus grand regret, le 29 juillet 2011. L'hôpital de jour existe toujours mais jusqu' à quand ? puisque l'établissement n'acceuille plus les hospitalisations traditionnelles. Ni le conseil de surveillance, ni le CTE, instance représentative des personnels n'ont été informés de cette décision lourde de conséquences. Quand à la commission médicale?...
Seule la direction a évoqué ce point lors de la séance du 29 juin 2011. Qu' a -t-il été dit ?...