Avons nous entendu le CRIF demander repentance et indemnités au successeur du Comité des Forges, le MEDEF en l'occurence, aux grandes familles que sont les Michelin, Peugeot, Wendel, pour avoir honteusement et lâchement contribué à installer le régime nazi puis collaboré avec lui et contribué ainsi, même pour partie, à la solution finale.
La Shoa, instrumentalisée par l'état israélien, les Etats-Unis, la France pour masquer leur propres turpitudes et exactions dans un présent bien réel ? Posons la question au peuple palestinien !
Cette mascarade de l'histoire dilue les responsabilités de ceux qui furent chargés de la déportation en France, et efface le rôle des Allemands et de Vichy.
Unis par leur statut depuis 1938, les cheminots sont porteurs d'esprit de solidarité et de lutte, valeurs qui, dès l'occupation structurent de manière prépondérante une conscience de résistance reconnue historiquement et politiquement.
En effet cette corporation a payé un lourd tribut : 8938 morts dont 1157 en déportation sur les 2480 qui furent déportés, 809 fusillés, pendus, massacrés et torturés à mort, 15 977 blessés dont plus de la moitié sont restés infirmes.
Pierre-Semard-portrait.jpg-Je pense ici plus particulièrement à PIERRE SEMARD, cheminot et dirigeant du PCF et de la CGT, torturé et fusillé par les nazis le 7 mars 1942.
Voici des extraits de la dernière lettre de Pierre Semard :
<<J'attends la mort avec calme , je démontrerai à mes bourreaux que les communistes savent mourir en patriotes et en révolutionnaires.
Je meurs avec la certitude de la libération de la France. Dites à mes amis les cheminots qu'ils ne fassent rien qui puisse aider les nazis.
Les cheminots me comprendront, ils m'entendront, et ils agiront ! J'en suis convaincu.>>
Je vous invite à prendre connaissance de cette vidéo: discours de Didier Le Reste, alors Secrétaire Général de la Confédération des Cheminots CGT lors de l'inauguration de la place Pierre Semard à Châlon/Saône:
http://www.dailymotion.com/video/xch4zv_discours-de-didier-le-reste-inaugur_news-
Il est bon de rappeler ici que la SNCF est la seule entreprise en France à être décorée de la Légion d'Honneur et de la Croix de Guerre avec palmes grâce aux actes de bravoure menés par les cheminots pour défendre leur pays. Il est également bon de rappeler que lorsqu'ils étaient pris par la police française, celle-ci s'empressait de les livrer à l'ennemi pour acte de sabotage.
Cette manière de faire occulte également que les trains <<de la mort>> étaient aussi remplis par des syndicalistes et des communistes dont bon nombre ont été assassinés par la <<peste brune>> du seul fait de leur appartenance politique ou syndicale.
batdur__1_.jpg Les cheminots pendant la guerre, c'est aussi la grève insurrectionnelle du 10 août 1944, commémorée chaque année sur la tombe du soldat inconnu à l'Arc de Triomphe. Cette grève avait pour but de bloquer les convois ferroviaires allemands sur la grande ceinture de Paris. Aidés par les FFI et les FTP, les cheminots désamorcèrent les bombes posées par les Allemands afin de pouvoir disposer de leur outil de travail.
Le soir du 10 août, 25 centres ferroviaires sont en grève, celle-ci s'étend rapidement à toute la France, c'est la phase terminale de la bataille du rail. Le comité parisien de Libération dirigé par André Tollet invite les Parisiens à soutenir la grève des cheminots et en appelle à la grève insurrectionnelle qui permet par son ampleur de créer l'insurrection nationale. Je passerais sur moult détails pour en arriver au 17 août 1944 avec l'accélération du départ des Allemands et au 25 août, date de la libération de Paris par les chars de la 2ème DB de Leclerc. Le jour même Von Choltitz signe la reddition de ses troupes à la gare Montparnasse en présence de Leclerc et Rol-Tanguy, chef des Forces Françaises Libres.
batdur.jpgLe devoir de mémoire et de transmisssion de la connaissance des faits est indispensable pour lutter contre l'oubli et éviter des révisions opportunistes ainsi que des tentatives de récupération.
Voilà quelques précisions sur la conduite des cheminots que je souhaitais apporter à ce débat.
PS: Les cheminots ne sont pas des gréviculteurs, encore moins à la CGT, comme le laisse souvent entendre des politiques ou autres médias bien intentionnés, les cheminots ont les valeurs du service public de qualité, et au service du public, dans l'état d'esprit que le Conseil National de la Résistance avec Ambroise Croizat l'a mis en place. Si cela intéresse les lecteurs de Vireux-Rive-Gauche, je pourrai faire un article sur les valeurs, les fondamentaux et l'utilité des services publics.