Ces pierres ce sont des bornes qui délimitaient les territoires de Vireux-Wallerand et de Hierges.
En 1678 à la suite de la Guerre de Hollande et du traité de Nimègue, Louis XIV, Roi Très Chrétien, annexe au royaume de France Charlemont-Givet et dépendances, dont Vireux-Wallerand qu'il prend au Roi d'Espagne Charles II, le Roi Très Catholique (Ce sont leurs titres officiels). Il faut donc matérialiser la frontière nouvelle avec ces bornes de pierre bleue qui remplacent des arbres remarquables, dits corniers, qui avaient disparu.
borne1.jpg
Sur une face qui devait être tournée au nord se trouvent les armoiries de Louis EGMONT, prince de Gavre, baron de Hierges. 9 bornes sont plantées en forêt le 23 Décembre 1679 sous la direction de la Cour de Justice de Vireux le Wallerand représentée par Jacques WAULTIER, Gilles LAMBERT, Hubert DERMINE, Jean SAÿMON, Jacques LAMBERT, Grégoire HENNIN et Etienne LEONARD.
L'opération revient assez cher: 69 florins 2 sols, ce qui représente au moins un an de salaire à l'époque.
borne2.jpg
La face tournée vers Wallerand porte une croix de Sait André "engrêlée". Il s'agit des armoiries de Jean sans Peur, duc de Bourgogne (1371-1419) et c'est en héritiers de Bourgogne que les rois d'Espagne avaient étendu leur domination sur l'actuelle Belgique. Les bornes ont été mises en place en fonction d'un accord entre Hierges et Wallerand remontant à 1541. Sous chaque borne "mis pour témoins un charbon (de bois), un morceau d'ardoise, un morceau d'argile et un tesson de pot de terre". Ces quatre éléments doivent encore être en place mais ils sont indétectables.
Aujourd'hui il ne reste que ces trois bornes du petit square.
borne3.jpg
Il y en a 6 dans la nature ou plus sûrement en décoration dans des jardins particuliers.