Quelle imposition sur le salaire des apprentis : :
Les salaires des apprentis sont exonérés d'impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du salaire minimum de croissance (SMIC). Cette disposition s'applique aussi bien à l'apprenti fiscalement dépendant qu' à celui rattaché au foyer fiscal de ses parents (art.81 bis du code général des impôts)
Le travail des étudiants peut il être éxonéré d'impôt ? :
Votre enfant est lycéen ou étudiant et travaille dans l'année pour les vacances . LES SALAIRES VERSES AUX JEUNES DE 25 ANS AU PLUS AU 1er JANVIER DE L' ANNEE D'IMPOSITION SONT EXONERES D'IMPÔT SUR LE REVENU . Cette exonération s'applique dans la limite de 3 fois le montant mensuel de SMIC, que l'étudiant soit ou non rattaché au foyer fiscal de ses parents . Il doit simplement ne pas oublier de faire cette demande d'exonération lors de la déclaration de revenus (la sienne ou celle de ses parents)
Quels revenus d'étudiants ne sont pas éxonérés ?
IMPO.jpg Les étudiants agents publics percevant une rémunération dans le cadre de leur formation ne bénéficient d'aucune exonération . (école nationale de la magistrature, des impôts ...)
Les salaires perçus par les jeunes sous contrat de travail en alternance sont imposables : les heures de formations suivies par les jeunes sous contrat en alternance sont comprises dans leur temps de travail .
Lorsqu'elles ne bénéficient pas de l'exonération, les sommes versées à des étudiants en rémunération de leurs travaux sont imposables (étudiants hospitaliers, étudiants affectés à des travaux de recherches effectués auprès des laboratoires, où lors de contrat passés entre les universités et les entreprises.)
Faut il déclarer les indemnités de stages ?
L'administration fiscale accorde un régime de faveur aux indemnités perçues par les étudiants qui effectuent des stages s'ils répondent aux critères suivants :
-Faire partie intégrante du programme de l'école ou des études .
-Qu'ils n'excèdent pas 3 mois
ATTENTION ! :
Cet avantage est sérieusement limité . Si le jeune réalise plusieurs stages dans l'année répondant à ces critères, il se doit de déclarer l'intégralité des sommes perçues au cours des stages . La durée de 3 mois de stage exonérés est évaluée sur toute l'année civile . Les exonérations indemnités de stage et travail d'étudiant peuvent ainsi être , le cas échéant cumulés au titre d'une même année .