Elle impose immédiatement sans délai qui permettrait de se préparer à son application ( ce qui est donc irréalisable immédiatement) aux hébergeurs et fournisseurs d'accès internet ( Facebook, youtube ...) à conserver pendant un an les données suivantes des internautes :
Pour chaque connexion, le nom, prénom, raison sociale, adresse postale, adresse de courrier électronique, numéro de téléphone, mot de passe et données permettant de le changer, identifiant du terminal de connexion, nature de la connexion ( téléchargement photo, vidéo, dialogues ) et leurs horaires précis, les moyens de paiement avec les références, dates et heures.
visio2__1_.jpg Tout ceci sans qu'aucune indemnisation soit prévue pour les hébergeurs et fournisseurs d'accès pour le surcoût de travail. Un recours au conseil d'état est déjà prévu par ceux-ci car selon eux le texte mal ficelé est facilement attaquable.
Mais quels sont les risques pour l'internaute ?
1) Bonne aubaine pour les pirates " informatiques
2) Risque de divulgation des données personnelles
3) Les données personnelles pourront être consultées sans jugement par un agent de police ou de la gendarmerie
4) les erreurs comme aux Etats-Unis où 63000 sites ont été suspendus durant 3 jours avec une mention judiciaire en page d'accueil mentionnant leur interdiction sous peine de forte amende et de prison ferme . Il a fallu trois jours pour rétablir la vérité et l'accès aux services mais quelle publicité, cette mention légale affichée ! 3 Jours pour rétablir l'usage aux Etats-Unis...Combien de temps faudrait il pour faire la même chose en France ? Des mois ?
A bien réfléchir, on pourrait douter que l'intention de cette loi soit prioritairement de lutter contre le terrorisme ...Malgré toutes ces lois devant réprimer la cyber-criminalité, il ne me semble pas que l'on vive avec plus de sécurité mais surtout avec de moins en moins de liberté et dans un état de plus en plus policier . La réelle sécurité du citoyen est elle bien l'objectif visé ? Dans la vie de tous les jours, qui est la nôtre, cela ne se remarque pas...Il est vrai qu'il est plus rentable pour le gouvernement de transformer les services de l'ordre en "contractuelles" !