...Tués par les forces de l'ordre , le 14 février 1952 en Guadeloupe et dont le seul crime fut de réclamer un allégement de la charge de travail dans les plantations des" Békés" ainsi qu'une réévaluation de leurs salaires .
SANS armes, sur un barrage pour défendre leurs revendications, ils ont été victimes d'un Néo-Colonialisme sanguinaire ainsi que 14 autres personnes blessées dont certaines ne faisaient que passer . HONTE A LEURS ASSASSINS ! OU EST LA JUSTICE ???
Autre ignominie ! Le massacre de mai 67 dont le bilan est imprécis . L' article, dans le journal Le " Monde " du 26 mai 2009, a cité les noms des manifestants assassinés par les forces de l' ordre : Jacques Nestor, Pincemaille, Zadig Gougougnam, Camille Taret, Gildas Landée, Tidace et Fengerol . Le gouvernement n'avouant que ces 7 victimes !gua.jpg Le secrétaire d'état aux DOM-TOM, Georges Lemoine, admet lui 85 morts ! et le député Madame Taubira dénonce plus de 100 morts ! Le secret défense ne sera levé qu' en 2017 ...