mr2.jpgLa sécurité sociale fut créée en 1945, alors que la pays sortait ruiné de la seconde guerre mondiale ! Avec une France, aujourd'hui 20 fois plus riche, comment est il possible de faire croire que la sécurité sociale solidaire de très haut niveau soit devenue impossible ! Le seul obstacle est le refus de la droite à partager les richesses . Si dans 40 ans, le nombre de retraités et de personnes dépendantes aura presque doublé, selon le conseil d'orientation des retraites ( COR ), la productivité du travail, et le P.I.B ( richesse du pays ), auront eux aussi presque doublé - croissance de 1,7 % par an - , produisant une richesse de 2000 milliards d'euros La retraite à 60 ans ne serait donc pas en danger, ni même le financement du plan dépendance ou encore du 100% des soins remboursés... SI ET SEULEMENT SI :
Paff237394627_1_.jpg1 ) INTERDIR aux dividendes des actionnaires de capter la part des richesses dues aux retraités et aux malades, en augmentant les cotisations sociales patronales et en diminuant la redistribution des dividendes afin de permettre aux entreprises de rester compétitives . AVANTAGE : Empêcher que la masse de capitaux flottants improductifs ne spécule contre la dette publique !
2 ) RESTRUCTURER le système de soin autour de l'hôpital public, en y incluant les cliniques privées et les maisons de retraites privées . En instaurant un système de contrôle public étroit de la filière des médicaments (des laboratoires, aux officines privées, en passant par les grossistes et les autorisations de mises en marché )
pharmacie_1.jpg - L'autorisation de mise sur le marché d'un nouveau médicament est du ressor de l'AFSSAPS ( Agence Française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé ), dont le scandale du " Médiator " a révélé son absence de neutralité . En effet , selon "Que Choisir ", 71 % des siégeants travaillent également dans des laboratoires .
Souvenons nous aussi de l'épisode des vaccins contre la grippe H1N1, commandés sur la demande de Mme Bachelot en quantité astronomique !!! ( 700 millions d'euros dépensés pour n'avoir vacciné que 5,3 millions de personnes ... )