CONSEQUENCE DE LA LOI NOME :

Augmentation de la précarité car forte augmentation des tarifs d'électricité prévue ( voir artricle NE SIGNEZ PAS : LUMIERE SUR UN HOLD UP ). Qui dit augmentation des tarifs, dit augmentation des impayés, et de l'action du fond de solidarité à l'habitat .warning.jpg Les conseils généraux devront faire face à un surcoût de son action sociale. Mais ce n'est pas tout : Leur budget énergie va exploser ( éclairage et chauffage des services publics et collèges ) . Le département de la Drôme prévoit un surcoût supérieur à 202000€ pour 2011, 255000€ pour2013 . Le Val de Marne prévoit un surcoût de 1million d'euros pour 2011 . Les régions connaitront les mêmes problèmes pour l'entretien des Lycées et du TER . Les communes pour l'éclairage public, les écoles élémentaires, les batiments publics . Alors que l'état diminue les dotations .
CONSEQUENCE : AUGMENTATIONS DE LA FISCALITE
Même problème avec la SNCF, les transport publics, (Métro, Tramway ). Même punition : AUGMENTATION DES TARIFS !
220px-Carbonfilament_1_.jpgLe budget des hôpitaux étant déjà très difficile à boucler, ils souffriront aussi :
Exemple :Hôpital de DIE
Dépense électrique pour 2009.....70900 €. Augmentation prévue de 8000€ en 2011, de 10700 en 2012 et de 13500€ en 2013.
Le manque à gagner pour EDF limitera ses investissements dans l'entretien et la rénovation de son parc de réacteurs nucléaires . Et l'électricité n'étant pas stockable, qu'adviendra t il si des hivers très froids se succèdent ? Pénurie ou des prix de l'électricité qui flambent suite à des spéculations du secteur privé ? SOLUTION : EXIGER LE RETRAIT DE LA LOI NOME et au pire imputer le surcoût de cette loi à ses bénéficiaires !

SOURCE: J.M Bochaton, Président de l' ADCECR de la DRÔME, maire adjoint de Porte lès Valence
B.Condette, conseiller général de Die
J.P Viallard et J.P Basset''