Ayant conversé sur le blog avec sa fille JACQUELINE qui, entre parenthèses, nous suit à 8000kms de distance puisque en GUADELOUPE , je me suis souvenu de son père personnage incontournable de VIREUX M. qui, à cette époque, livrait les produits de son magasin de la rue de l'usine avec son triporteur....

triporteur_2_.jpg
La grande distribution n'existait pas, et, il y avait de nombreux magasins dans Vireux un peu partout: rue de l'usine, fond de Molhain et toute la route nationale. Il y avait une sacrée ambiance dans tous ces magasins , tout le monde se connaissait, on se racontait tous les petits potins du village. Aujourd'hui la grande surface rend bien des services parce que tout est concentré dans un même magasin mais tout le monde court; l'ambiance n'y est plus. Il faut faire la queue aux caisses et vous n'avez pas toujours le sourire de la caissière . Je ne pense pas qu'à VIREUX le nombre d'emplois créés est supérieur au nombre d'emplois perdus dans tous ces magasins de cette époque. La richesse était partagée car ils étaient pour la plupart propriétaires de leur magasin alors qu'aujourd'hui la richesse est concentrée sur de grands groupes et de grandes enseignes et on voit l'émergence d'une nouvelle classe qui s'embourgeoise. << La grosse MERCEDES est le nouveau symbole de la réussite>>, il est loin le triporteur de POL. Un petit jeu pour finir pour tous<< nos blogueurs>>. J'en appelle à JACQUELINE mais aussi à CARMEN POLO et bien entendu à tous, vous souvenez vous des commerces de la rue de l'usine, ou de derrière les roches ou des forges comme on la nommait? Des indices : un magasin de vêtements ? un magasin de cycles? un magasin d'armes etc. etc. à vous de nous répondre et nous donner les propriétaires de l'époque bien sûr.