Jusqu'alors, la part des impôts locaux payée par les ménages, était de 48 % et maintenant elle sera de 72 %, après la réforme adoptée le 21 novembre, par 178 voix pour et 159 contre. Celle des entreprises passe de 52 % à 27 %. Il apparait donc que ce sont les ménages qui paieront la réforme ! QUEL AVENIR ? Aujourd'hui, les petites communes peuvent investir, grâce aux aides qu'elles perçoivent du département et de la région. Si demain, on réduit les budgets de ces collectivités, au travers des recettes qu'elles perdront, ( plus de TP, plus de droit de vote sur certains taux ), cela va automatiquement réduire le volume des aides aux communes et aux intercommunalités. Pour exemple: Notre commune de Vireux-Molhain est en travaux dans le cadre de la deuxième tranche " Vireux ville plus sûre ". Afin de réaliser cela, il a fallu avoir recours à l'emprunt, pour une somme de 500 000 Euros ! Dans l'ensemble, cette réforme est MAUVAISE ! De plus, si le département, perd dans la généralité, sa compétence, toute la partie associative, la culture, le sport, qui permettent en milieu rural, d'avoir une vie qui puisse se rapprocher de celle du citadin, vont disparaitre également .