délibérément exposés aux radiations atomiques !, Cobayes humains ! Etudier les effets physiologiques produit sur l' homme par l'arme atomique, afin d'obtenir les éléments à la préparation physique et à la formation morale du combattant. Voilà, à quoi joua l armée française sur le sol du Sahara algérien! D'après un rapport militaire, il apparait que les appelés du contingent ont été sciemment exposés au danger nucléaire. Ce texte rédigé par des officiers, certainement en 1998, donc après la fin des essais nucléaires français en 1996, fait référence, notamment au dernier tir atmosphérique dans le Sahara Algérien dont le nom de baptême était " GERBOISE VERTE ", le 25 avril 1961. Peu après ce tir, deux manoeuvres furent organisées pour envoyer des hommes en zone contaminée. Certains s'étaient abrités dans des trous individuels, ne disposant que de quarante cinq minutes pour les creuser et cela, à huit cent mètres du point zéro. Ils étaient équipés de bottes, de pèlerines, gants et masques de combat.

DETAIL DU RAPPORT :

Absence de brûlures apparentes, effets mécaniques pratiquement nuls ( légères projections de sable, mesure de radio-activité, relevée sur les mannequins.
D'après ces résultats, il semblerait qu à huit cent mètres du point zéro et en dehors des zones de retombées, le combattant aurait été apte à poursuivre le combat. Dans l'offensive, si l'infanterie était appelée à combattre en zone contaminée, les vêtements spéciaux ne lui conférerait qu' une protection relative. Il faudrait réduire la durée de séjour dans une telle zone.
Actuellement, des milliers de vétérans des essais nucléaires, persuadés d'avoir été contaminés par la radio-activité se battent pour la reconnaissance de leur préjudice.
Je me dois légalement, de signaler qu' il est inopportun de considérer ce rapport comme un document historique et d'en extraire une synthèse grand public.