Vireux Rive Gauche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 11 novembre 2017

Commémorations du 11 Novembre

Le_vitrail_de_la_reconstruction._l_Argonne.jpgLe sens de la commémoration du 11 Novembre 1918 a évolué avec le temps, reflétant une mémoire portée par la société. Aujourd’hui, la commémoration n'est, selon l’expression de l’historien Antoine Prost*, « rien de plus qu’un anniversaire, une borne » marquant l’épreuve traversée.
La Guerre de 14-18 est aussi une mémoire unifiante, ce que ne peut évidemment pas être la Seconde Guerre mondiale.
Dans un entretien* au magazine l’Histoire d’octobre 2013, Antoine Prost évoquait le sens revêtu par cette commémoration dans les premières années qui ont suivi le conflit, avant que le retour du bellicisme et la montée des nationalismes portés par la crise économique des années 30 (observables dés 1928) ne changent sa perception.
Nous reproduisons, ci-dessous, un court passage de cet entretien dont on peut se procurer l’intégralité en commandant le N° 61 de L'Histoire-Les Collections. Renseignements sur le site www.histoire.presse.fr.

Lire la suite...

samedi 4 novembre 2017

Des nouvelles d'Aubrives pendant la guerre de....trente ans. - Merci à Pierrot Cartiaux-

pca.jpg
j'ai trouvé ce document qui parle de l'époque de la guerre de trente ans a Aubrives (source Givet et ses environs)
bonne journée à vous 
Pierrot Cartiaux

Lire la suite...

jeudi 2 novembre 2017

Insoumis au Moyen Âge

Icher-Francois-Les-Oeuvriers-Des-Cathedrales-Livre-896571812_L.jpgEt s’il fallait regarder vers les premières révoltes des compagnons contre les confréries, au moyen âge, pour se rappeler que de tous temps (parfois – c’est le cas pour la période médiévale - dans des mondes qui nous semblent – faute de les connaître un peu – totalement autres que le nôtre) les sociétés ont connu des blocages pour les jeunes présentant des similitudes avec ceux que la société française ne parvient pas à corriger depuis 40 ans : le maintien d’un système de formation n’offrant pas de débouchés à tous, l’existence de règles favorisant la transmission familiale de l’entreprise au détriment, quelquefois, de sa pérennisation, le népotisme, etc.

Lire la suite...

mardi 31 octobre 2017

1789, Aubrives sous la révolution - recherche historique d' André Majewski- (fin)-

andre.jpg

Après avoir publié Vireux sous la révolution Française, ouvrage d' André Majewski, nous vous proposons de découvrir une étude similaire de notre ami concernant le même sujet mais à Aubrives. en voici le dernier épisode...






Lire la suite...

jeudi 26 octobre 2017

Hstorique du chant du départ de Méhul

Merci à Pierrot Cartiaux pour nous fournir la copie d'un document sur l'historique des circonstances de la création du "Chant du départ".
historique_du_chant_du_dA_part_1.jpg

Lire la suite...

mardi 24 octobre 2017

Les chaises musicales des statues de Méhul

Statue_de_Mehul_cp_1901.jpg
Le monument à la gloire d’Étienne Méhul (1763-1817) sur la place du même nom à Givet a connu bien des vicissitudes. Une statue de bronze, commandée par le maire de Givet, Jules Lartigue, et exécutée par Aristide Croisy (1840-1899), originaire de Fagnon dans les Ardennes, a tout d’abord été inaugurée le 2 octobre 1892. Saisie par les Allemands lors du premier conflit mondial, elle a été remplacée en 1926 par une copie en bronze réalisée par Derville, avant d’être fondue sous l’occupation et le régime de Vichy. En 1955, une nouvelle statue, de pierre cette fois, œuvre du sculpteur Marcel Grattesat a été érigée. C’est cette statue, offrant au regard, sur le piédestal avant, la souche de chêne ornée de feuilles symbolisant l’enracinement des idées portées par la révolution et ses héros (auparavant à gauche en raison de l'orientation différente du piédestal et de la statue) que l’on peut admirer de nos jours, côté nord de la place.

Lire la suite...

vendredi 20 octobre 2017

1789, Aubrives sous la révolution - recherche historique d' André Majewski- (4)

andre.jpg

Après avoir publié Vireux sous la révolution Française, ouvrage d' André Majewski, nous vous proposons de découvrir une étude similaire de notre ami concernant le même sujet mais à Aubrives. en voici le quatrième épisode...






Lire la suite...

jeudi 19 octobre 2017

"L'Ardennais" du 19 septembre 1944 -Th.Buffet

Arde1.jpg
Extrait de l'unique page de l'Ardennais du jeudi 19 octobre 1944.
Recto: Une ordonnance luttant contre l'optimisation fiscale d'alors.
Verso; Le beurre fait déjà la une de l'actualité.

Lire la suite...

mercredi 18 octobre 2017

" la une" de l'Ardennais du mercredi 18 octobre 1944.

Merci à Thierry buffet pour le scan de ce document précieux. A remarquer que le 18 octobre 1944 était aussi un mercredi.
Image__26_.jpg

Lire la suite...

mardi 10 octobre 2017

Évigny 1940 – La mort de l’Abbé Depecker

eglise_d_evigny.jpgLe 15 mai 1940 mourrait d’une balle allemande à Évigny (Ardennes) - où il avait encore dit sa messe la veille -, l’abbé Abel Depecker, aumônier militaire originaire d’Hellemmes (commune associée avec Lille). C’est cet événement tragique que relate, dans son numéro 45 de l’été 2017, Le Canard de Fives (quartier lillois), journal remarquable pour la connaissance du passé, dirigé par Monsieur Pascal Labbée. Attentifs à son souhait de le voir le plus largement possible partagé, nous reproduisons ici cet article et le témoignage d'un témoin direct alors prisonnier en Allemagne, l’abbé Lotte, aumônier militaire lui aussi, adressé à l’abbé Fougnies, curé de la paroisse Saint-Louis de Fives en 1940.

Lire la suite...

lundi 9 octobre 2017

1789, Aubrives sous la révolution - recherche historique d' André Majewski- (3)

andre.jpg

Après avoir publié Vireux sous la révolution Française, ouvrage d' André Majewski, nous vous proposons de découvrir une étude similaire de notre ami concernant le même sujet mais à Aubrives. en voici le troisième épisode...

Lire la suite...

jeudi 28 septembre 2017

Quand l'esprit vint au fol

le_semeur_de_fols.jpg
Le semeur de fols. Gravure du XIXe siècle d'après le Schelmenzunft (1512)

C’est entendu, Trump fait le bouffon. Parce que cela lui a permis d’accéder à la Maison blanche et que ce show permanent fait les choux gras des médias et renforce par cela même sa position. Trump n’est pas Nixon, paranoïaque et neurasthénique, mentant pour tromper mais mal, littéralement bouffé par la presse qu’il détestait : « putains de cannibales ». Trump, lui, profère des contre vérités non pour tromper – ce sont des énormités dont personne n’est dupe – mais pour détourner l’attention et occuper l’espace, vampirisant les médias par une surenchère bouffonne. Trump fait le spectacle et le spectacle fait Trump.

Lire la suite...

mardi 26 septembre 2017

1789, Aubrives sous la révolution - recherche historique d' André Majewski-(2)

andre.jpg

Après avoir publié Vireux sous la révolution Française, ouvrage d' André Majewski, nous vous proposons de découvrir une étude similaire de notre ami concernant le même sujet mais à Aubrives. en voici le deuxième épisode...

Lire la suite...

samedi 16 septembre 2017

Légendes mélusiniennes

Le_chateau.jpg
A l’occasion des journées du patrimoine 2017, nous publions une miniature reproduite sur la page d'en tête d’un article de la médiéviste Laurence Harf-Lancner* sur la fée Mélusine, paru dans la revue L’Histoire (n°36 Les Collections de l’Histoire ; juillet-septembre 2007).
Selon certaines légendes locales favorisées par la maison de Lusignan se réclamant, comme d'autres familles nobles, de son ascendance, elle serait liée à Hierges. Des éléments d’information devraient être apportés à ce sujet par les organisateurs de ces journées aux visiteurs du château ouvert pour la circonstance, après une saison 2016-2017 qui avait consacré sa réouverture au public. A noter que d'importants travaux ont été réalisés ces dernières années par le propriétaire.

On peut se procurer l’intégralité de cet article soit par courrier avec un bon détachable dans tout numéro de L'Histoire disponible en kiosque ou librairie, soit sur le site www.histoire.presse.fr, soit au 0825003690.

  • Laurence Harf-Hancner; Les fées au moyen âge; Morgane et Mélusine; Paris, Librairie Honoré Champion.

Lire la suite...

jeudi 14 septembre 2017

1789, Aubrives sous la révolution - recherche historique d' André Majewski-(1)

andre.jpg

Après avoir publié Vireux sous la révolution Française, ouvrage d' André Majewski, nous vous proposons de découvrir une étude similaire de notre ami concernant le même sujet mais à Aubrives. en voici le premier épisode...

Lire la suite...

lundi 14 août 2017

Vaucelles dans l'ombre du château de Hierges

l_abbaye_de_Saint_Hubert_en_Ardennes.jpgSuite et fin du reportage d’Isabelle Montulet, paru le 22 juin 1993 dans la presse belge, sur Vaucelles et Hierges, du 16ème siècle à nos jours. Comme pour les articles précédents, la journaliste a pu bénéficier de la contribution généreuse d’André Majewski.

Au Moyen Âge, Vaucelles présente la particularité de dépendre à la fois de la seigneurie de Hierges et de l’abbaye de Saint-Hubert. Cette dualité a pu parfois engendrer une concurrence pour la prééminence entre la noblesse et le clergé régulier, débouchant, sur la question des droits d’extraction du plomb dans le sous-sol de Vaucelles, sur un procès dont l’abbaye bénédictine sortit, à ce qu'il semble, vainqueur.
« Coquins de moines ! », dut s’exclamer le seigneur.

Lire la suite...

dimanche 6 août 2017

Coup de geule: Des nouvelles de l'église de Montigny ?

TABERNACLEAVIOTH.jpgEh bien non ! Silence total. Après avoir interpellé les autorités par voix de presse (La Semaine en Ardenne en décembre 2016) quant à l'urgence de rénover le précieux plafond en stuc de l'église St.Lambert de Montigny sur Meuse, force est de constater que notre appel n'a ému personne et que si volonté il y a de préserver le patrimoine local, il ne se fait, à notre grande déception, guère entendre. L'arrêté municipal provisoire d'interdiction de pénétrer dans l'église qui indique avec inquiétude le temps depuis lequel elle est en souffrance date de .... 2013. C'est ce que l'on peut appeler du provisoire qui dure puisque je pense que cet arrêté fut pris bien après les dégâts subis dans ce monument historique. Cette église est remarquable non seulement par un plafond unique dans les Ardennes par sa beauté mais aussi par l'originalité d'un tabernacle tout autant remarquable, d'une beauté indiscutable et peu répandu. Ne pouvant l'offrir à la vue du public, en passant par Avioth dans la Meuse, j'ai pu photographié celui de son église semblable à celui de Montigny. Voici cette photo qui est un argument de plus pour que les autorités se sensibilisent enfin à notre patrimoine culturel plutôt qu'à un bateau outrancièrement dispendieux et qui plus est devient un naufrage financier de un million d' Euros !A l'heure, où notre département mise sur le tourisme de qualité, il est impératif de rénover quand on a la chance d'en avoir des monuments historiques. Alors, si certains sont capable de se mobiliser pour la " maison Fumel" vouée à la destruction par la mairie de Givet alors que l'architecte des bâtiments de France ne s'y oppose pas, ils seront capables de se mobiliser avant qu'il ne soit trop tard pour sauver le trésor de l'église de Montigny sur Meuse. Et une autre question me vient à l'esprit.... Que fait l'architecte des bâtiments de France pour inciter les autorités à prendre enfin leurs responsabilités. Nos élus ne sont pas absents qu'à l'assemblée nationale !

samedi 29 juillet 2017

« Pieds nus, un cierge à la main », 2ème volet du reportage d’Isabelle Montulet paru le 22 juin 1993

amende_honorable.jpgComme pour l’article Des prémices de la Révolution à nos jours, évoquant la figure de l'abbé Hiernaux, la journaliste s’est appuyée sur les connaissances d’André Majewski. Ce second article tire de l'oubli des jugements - consignés dans des registres de Justice détenus dans un monastère d’Enghien - rendus par la Haute Cour de Justice de Hierges entre le 16ème et le 18ème siècles. Parmi les peines infligées, on retiendra l’amende honorable qui sanctionnait les délits les moins graves. Celui qui la subissait, devait « marcher dans l’église, pieds nus avec un cierge, pour demander sa réintégration dans la communauté rurale » et se voyait ordonner d’effectuer « le pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle ou Rocamadour ».

A–t-on songé au profit que nous pourrions retirer dans le rétablissement de l’amende honorable ? Imagine-t-on l’édification reçue s’il était donné aux consciences élastiques de notre temps de voir marcher dans l’église de Hierges, pieds nus, un cierge à la main, quelques larrons reconnus ?

Lire la suite...

dimanche 23 juillet 2017

Terres Ardennaises: Avril 1993, Le Château de Hierges

chahieam.JPG
Cet article paru sur la revue "Terres Ardennaises" en avril 1993 est écrit par André Majewski.
La façade du château. Les toitures étaient décorées de motifs d’ardoises vertes sur fond bleu-Violet. Des barreaux de fer et des volets protégeaient les fenêtres. Dessin A. Majewski d’après une gravure du XVIIIème sIècle.

Terres_Ardennaises_NA__avril_1993_Le_chA_teau_de_Hierges_par_A.Majewski__2_.pdf

Merci à Jérôme Camus pour nous avoir fournis ce document que je n'avais pas en ma possession.

jeudi 13 juillet 2017

La grande bagarre de l'abbé Hiernaux, curé de Vaucelles avant la Révolution, et autres événements

Eglise_Saint-Jean-Baptiste_Hierges.JPGLe mardi 22 juin 1993, paraissait - apparemment dans le titre La Meuse appartenant au groupe Belge Sudpresse - un reportage de la journaliste Isabelle Montulet composé de plusieurs articles sur Vaucelles et Hierges jusqu’au 18è siècle.

Si, dans l’article intitulé Des prémices de la révolution à nos jours, les questions autour de l’incendie du château de Hierges ne sont pas ignorées, l’intérêt de l’article tient aussi à ce que son auteur relate des anecdotes sur des personnages oubliés, tels Michel d’Aux Brebis que le prévôt du château de Hierges, Marsille, fait arrêter en 1754 « pour conduite scandaleuse lors du carnaval de Vaucelles » (peut-être en est simplement cause son ivrognerie invétérée… à une époque où le moindre blasphème valait condamnation à mort, comme nous le rappelle l’exécution du chevalier de la Barre le 1er juillet 1766 à Abbeville pour blasphème et sacrilège), où l’abbé Hiernaux, curé de Vaucelles, qui pour défendre un paysan arrêté par Marsille et dont le seul crime est d'avoir traversé le parc du château avec son attelage, « fait envoyer les troupes liégeoises qui défoncent la porte du château et libèrent le malheureux », ce qui tend à démontrer que le bas clergé n’était pas sans réaction devant les désordres du système féodal.

Ces premières anecdotes sont à découvrir ou redécouvrir ci-dessous.

Lire la suite...

- page 1 de 18